Compte-rendu du CC du 31 Aout 2017

Après une minute de silence en mémoire de Marie Dubruille, le Conseil a voté à l’unanimité une motion contre la fermeture de l’unité de la protection civile de Ghlin décidée par le gouvernement MR-NVA. Pour Ecolo, voter une motion, c’est bien, mais insuffisant si le MR ne défend pas les intérêts et la sécurité des citoyens de la province du Hainaut au niveau fédéral !

L’unanimité a aussi été recueillie pour tous les autres points du Conseil.

Le thème de la mobilité est revenu à plusieurs reprises :

– le renouvellement des abris pour les usagers des TEC se poursuit ;
la création d’une piste cyclable demandée par Ecolo le long de la route industrielle est à l’étude ;
– une liaison entre le Ravel des Collines et celui de la Dendre est envisagée si des subsides sont obtenus ;
– la priorité de droite sera appliquée pour toute la Grand’rue qui passera par ailleurs totalement en zone 30.

Ecolo a aussi mis à l’agenda, la sécurisation de la traversée d’Ogy. Ecolo plaide pour une limitation de la vitesse à 50km pour la portion de la N57 qui traverse le village et pour un aménagement des entrées afin d’inciter les automobilistes à réduire leur vitesse. Selon O. Brassart, les experts en mobilité de la Région wallonne, rapport à l’appui, ne partagent pas du tout notre analyse, mais l’échevin de la mobilité a promis de relayer notre demande. Ecolo rappelle que ce point figurait dans les recommandations du plan communal de mobilité !

Dernier sujet abordé suite à une question d’I. Privé : Marie-Josée Vandamme a avoué que le planing d’entretien des voiries et espaces verts est calé sur le planing des festivités locales ! Si on peut comprendre un lien entre les deux -pour donner une bonne image de Lessines aux visiteurs- , ce n’est cependant pas de la bonne gestion selon l’opposition et on comprend mieux pourquoi l’entretien de certains quartiers de Lessines est délaissé…


Compte-rendu du CC du 22 Juin 2017

Ce sont les questions posées par le PS et Ecolo qui ont donné du contenu au débat de ce Conseil d’avant les vacances. L’ordre du jour était très très léger ( seulement 8 points )
D. Delauw a suggéré que Lessines souscrive à Be. Alert, afin qu’en cas de catastrophe sur le territoire, les Lessinois puissent automatiquement être avertis par SMS. Le Collège a promis d’étudier cette idée intéressante avant de se prononcer.

Ecolo a rappelé que bientôt la commune ne pourra plus utiliser de produits toxiques pour désherber, même les allées de cimetières. Les services travaux seront-ils prêts pour entretenir l’espace public autrement ? Rien n’est moins sûr : la réponse de l’échevine, Marie-Josée Vandamme, fut assez lapidaire : « cela demandera surtout de l’huile de bras… ».

La réponse de l’échevine du commerce, L. De Mecheleer, au sujet du peu visibilité de l’ADL et de l’application qu’elle a développée pour les Smartphones fut, elle aussi, décevante. Alors que Ecolo ne conteste ni le travail déjà réalisé par cette asbl ni l’intérêt de cette application – que du contraire – l’Echevine s’est défendue en accusant notre représentant de ne pas participer aux réunions du conseil d’administration: elle a surtout oublié de dire qu’en fait, ce conseil d’administration ne se réunit pas, que la gestion est faite en tout petit comité de gestion.

Plus prometteuse, fut la réponse aux inquiétudes formulées par Ecolo au sujet des multiples demandes d’implantation d’éoliennes sur Lessines et à sa périphérie. Pour Ecolo, depuis l’abandon du cadre de référence qu’avait défendu le Ministre Henry en son temps , le développement de l’éolien se fait maintenant dans l’anarchie et ne permet pas d’évaluer correctement les impacts cumulés des différents projets. Mais sur ce thème, le bourgmestre s’est voulu rassurant : lui aussi veut que ce développement se fasse de manière coordonnée et que Lessines et ses habitants y soient associés. Affaire à suivre…


Compte-rendu du CC du 24 Mai 2017

Un nouveau Conseiller a prêté serment : Sébastien Boutry remplace André Van Woterghem.

Les comptes communaux 2016 ont été approuvés. Seul Ecolo s’est abstenu en raison de l’absence de considération de la majorité pour les questions environnementales jusqu’à présent : les rares budgets prévus sur ces questions n’ont même pas été utilisés !

Ideta est venu présenter un projet de rénovation de la porte d’Avau. Pour Ecolo, ce projet est intéressant et doit absolument être une opportunité d’ouvrir l’Hôpital Notre-Dame à la Rose sur la ville. Largement subsidiés, les travaux devraient démarrer en 2019.

Autre gros projet à l’ordre du jour : l’aménagement des abords du complexe sportif. Pour l’éclairage de ceux-ci, Ecolo a clairement exprimé la nécessité pour des raisons écologiques et économiques de recourir, dans la mesure du possible, à un éclairage intelligent afin de moduler l’intensité lumineuse au cours de la nuit et des activités. Le Conseil a unanimement marqué son accord à ce sujet et le Collège s’est engagé à demander à Ores qu’un éclairage performant et économique à l’usage et à long terme soit mis en place.

3 questions d’Ecolo ont clôturé la partie publique du Conseil : sur les WC publics, les herbicides et les voiries à Deux-Acren.

On aura compris que ce n’est pas demain qu’un WC public sera ouvert à Lessines. Si la majorité n’est pas spécialement opposée à l’idée, elle met en avant des problèmes d’entretien et de financement…

Au sujet des herbicides, l’échevine des travaux, Marie-Josée Van Damme, confirma l’existence d’un stock de 300g d’un herbicide puissant permettant de traiter environ 20.000 m² d’allées de cimetières !

Enfin, pour ce qui concerne les travaux de réparation des voiries endommagées à Deux-Acren lors des inondations du 7 juin 2016 -travaux frisant l’amateurisme aux yeux d’Ecolo- l’échevine reconnut implicitement une mauvaise gestion de ce dossier et promit la mise en place d’un plan d’actions tel qu’Ecolo le réclame depuis le début…Wait and see…


Compte-rendu du CC du 27 Avril 2017

Le Conseil a pris acte que André Van Wonterghem n’était plus dans les conditions pour pouvoir siéger puisque n’étant plus domicilié à Lessines.

Un gros point était à l’ordre du jour : Ideta a présenté un avant-projet du Plan Communal d’Aménagement (PCA) du quartier « Dendre Sud.
Dix ans après un premier avant-projet de PCA, Ecolo ne félicite pas l’échevine de l’aménagement du territoire pour sa célérité à concrétiser une revitalisation d’un quartier phare pour l’avenir du centre-ville.
Ecolo apprécie cependant les grandes options qui sont maintenant sur la table et qui visent à créer un habitat de qualité, des commerces, une espace public convivial ouvert sur la Grand-rue et la Dendre, une nouvelle liaison cyclo-pédestre sur la rive gauche, etc.
Pour Ecolo, ce nouveau quartier doit être exemplaire d’un point de vue énergétique et environnemental. C’est dans l’intérêt des futurs habitants et de la planète, et l’image de Lessines a tout à y gagner. Seul bémol, et de taille, ce nouveau quartier reste coupé du quartier Saint-Roch par la Dendre et la ligne de chemin de fer. Ecolo regrette que dans ce PCA, la majorité n’ait rien à proposer pour franchir ces deux obstacles, comme une passerelle ou un tunnel piétons.

Hormis le sujet du PCA Dendre Sud, ce sont les questions posées par les Conseillers qui ont marqué ce Conseil.
Pour Ecolo,
la suppression de la collecte des encombrants pose un problème pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de se rendre au parc à conteneurs. Apparemment, pour Marie-Josée Vandamme, ce n’est pas un problème. Elle précise tout au plus que moyennant paiement, les services travaux pourraient venir retirer des encombrants ; mais elle est persuadée que cela n’intéressera personne…. Dans l’intérêt des personnes concernées et de l’environnement, Ecolo se serait attendu à une réponse un peu plus consistante….

Une autre question posée tant par Ecolo que le PS concernait:
les pannes à répétition constatées à la piscine et les fuites d’eau qui ont multiplié par 9 la consommation d’eau en 1 an ! L’échevin Dimitri Wittenberg a confirmé, et a avoué aller de mauvaises surprises en mauvaises surprises. Malgré la vétusté des installations, il assure que- en attendant une rénovation profonde- la situation est aujourd’hui sous contrôle. Il a exprimé aussi sa conviction que des actes de sabotage seraient à l’origine d’une grande partie des dysfonctionnements ! On n’en saura pas plus, comme on ne saura pas non plus ce que cela coûtera finalement aux citoyens…


Compte-rendu du CC du 23 Mars 2017

Après l’audition à huis clos, en présence de son avocat, d’un membre du personnel communal, le conseil a débuté par un vote à l’unanimité pour l’adhésion de notre commune à la “Convention des maires pour l’Energie et le Climat”. Cela signifie que la commune s’engage à réduire de 20% ses émissions de CO² d’ici 2020 (c’est bientôt!) et de 40% d’ici 2030. L’intercommunale IDETA encadrera la commune pour relever ce défi! Soutien nécessaire car, jusqu’à présent, la majorité au pouvoir ne s’est jamais investie dans les problèmes environnementaux!  Elle a par exemple voté une charte qui dit qu’elle privilégiera les critères sociaux, environnementaux et éthiques dans les cahiers des charges mais, jusqu’à présent, elle se contente d’agrafer le document aux cahiers des charges plutôt que d’y inscrire ces critères !
Le conseil a voté à l’unanimité le contrat de collaboration entre la commune et le CPAS pour la livraison des repas à la crèche et le projet pédagogique d’immersion en anglais de l’école d’Ollignies qui s’ouvrira à la rentrée 2017-2018.
Lors du vote du rapport d’activités de la CCATM (Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité) , Ecolo a déploré le manque de pro-activité de cette commission -faute d’animation- et l’absentéisme des représentants des groupes politiques exPS et MR. Sauf de temps en temps pour faire avancer un projet particulier ou voter une dérogation pour un ami.


Compte-rendu du CC du 23 Février 2017

Deux points et six questions au total ont un peu animé ce Conseil.

L’architecte Wellens est venu expliquer son projet pour le réaménagement complet de l’espace occupé par les anciens bâtiments des CUP, en face de la gare. Sélectionné par un jury de professionnels, son projet vise à créer un tout nouvel espace de vie à l’identité forte qui assurerait une transition entre la gare et le chargeur à bateaux. Si ce projet, construit avec des conteneurs, a globalement été bien accueilli, tous les partis de l’opposition ont cependant été interpellé par la taille excessivement réduite des logements : maximum 58 m² pour un trois chambres ! Pour l’opposition, ça doit incontestablement être revu.

L’autre point avait trait à l’octroi d’un subside de 225.000€ à la zone de police en vue de l’installation d’un système de caméras de vidéosurveillance. Pour Ecolo, ce n’est pas la réponse adéquate aux problèmes rencontrés dans le centre–ville : les caméras n’y changeront rien ou déplaceront les problèmes vers d’autres lieux. Ecolo fut seul à s’opposer à cette « Orwellisation »(*) de notre centre-ville et propose d’une part, la mise en place de mesures pour prévenir les problèmes, et d’autre part, d’investir dans une police de proximité qui est aujourd’hui inexistante sur le terrain.

Suite à l’appel à projet « Commune zéro déchet » de la Région Wallonne auquel la ville n’a pas répondu, Ecolo a demandé si la ville était prête à mettre en place des mesures pour réduire de manière ambitieuse la quantité de déchets produits sur le territoire lessinois. On comprit que ce n’est pas dans les objectifs du Collège, qui se repose entièrement sur Ipalle et les très bonnes prestations de « La Ressourcerie ».

Deux autres questions mirent Houraing à l’honneur : l’une au sujet du manque de concertation avec les riverains qui a entouré le projet d’un nouvel immeuble de logements par l’Habitat du Pays Vert ; l’autre, posée par le PS, au sujet de l’annulation de la ducasse en raison de l’organisation du beau vélo de Ravel le même jour.
Pour la première, l’échevine –qui est aussi administratrice de cette société de logement- estima que les procédures ont été respectées et se montra très peu convaincante pour une éventuelle concertation au sujet de l’aménagement des abords de l’immeuble et des places de parking.
Pour la seconde, les réponses de l’échevin des sports n’ont pas permis pas de savoir si cette annulation est vraiment justifiée, mais ont révélé un manque de communication flagrant entre le Collège et les organisateurs de la ducasse.

(*) : [Orwellisation : néologisme basé sur le nom de Georges ORWELL est l’auteur de 1984, son plus célèbre roman publié en 1949. 1984 est communément considéré comme une référence du roman d’anticipation. La principale figure du roman, Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés.]


Compte-rendu du CC du 26 Janvier 2017

Conseil relativement serein mais avec de nombreuses dépenses au programme.

La taxe carrière a une nouvelle fois fait débat. Sous prétexte, notamment, que les carrières sont confrontées à la taxe kilométrique -une taxe qui touche pourtant toutes les entreprises- l’autorité de tutelle a rejeté le projet de taxation que le Conseil avait approuvé. Pour la majorité, ce rejet porte atteinte à l’autonomie communale. Elle a donc proposé de reconduire la taxe en l’indexant. Ecolo a approuvé cette proposition car il ne voit pas au nom de quoi les carrières bénéficieraient d’un traitement de faveur et considère que si les carrières veulent un allègement de leurs charges fiscales, il serait plus intéressant pour elles, mais aussi pour la collectivité, qu’elles privilégient le transport du porphyre par la voie fluviale et le réseau ferré. PS et Libre ont pris la défense des patrons carriers et ont rejeté la taxe proposée.

En réponse à une question d’Ecolo au sujet de la Régie Communale Autonome approuvée il y a maintenant plus d’un an et toujours inactive, le Bourgmestre a révélé que le dossier avait enfin été validé par le SPF des finances : la RCA devrait bientôt récupérer près d’un million d’euros de TVA ! Ecolo espère maintenant une mise en place rapide de liens entre cette Régie et la coupole sportive car les finances de celle-ci sont occupées à plonger et l’on peut s’attendre aussi à de très gros frais pour la rénovation de la piscine. A ce sujet, Ecolo et le PS ont souligné les nombreux problèmes rencontrés récemment par les nageurs (eau froide, douches défectueuses, casiers cassés,…). L’échevin, Dimitri Wittenberg, a reconnu des défaillances de la société de maintenance, mais a aussi confirmé que la piscine vieillissait mal et qu’il espérait pouvoir la maintenir ouverte jusqu’au début des travaux de remise en état de l’ensemble des infrastructures. Travaux considérables, estimés selon une première évaluation à 2.695.000 € ! Certes, Lessines peut espérer obtenir des subsides dans le cadre du plan piscine de la Région wallonne, mais la note sera malgré tout salée pour les Lessinois ! Ecolo a dès lors insisté pour que ce dossier soit traité avec la plus grande rigueur pour éviter des dépassements budgétaires comme cela a souvent pu être constatés dans d’autres dossiers.

Ecolo a terminé le Conseil en évoquant la gestion des Intercommunales liées à Lessines et, vu le scandale de Publifin, a appelé les mandataires qui siègent dans ces Intercommunales de faire preuve d’une attention accrue aux questions de transparence.