Dendre Sud, un vrai projet pour le cœur de la ville


Le centre de Lessines s’est fortement dégradé. Il semble pris dans une spirale infernale. De la Grand Place à la gare, le spectacle est désolant : la grand rue n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été, elle a perdu tous les attraits d’une rue commerçante et voit ses commerces se fermer les uns après les autres, le quartier « Dendre Sud » ( alentours de l’AD Delhaize) est un vaste no man ‘s land , l’ancien site Dubois est un chancre à l’abandon qui fait office de dépôt sauvage d’immondices et la gare menace de partir en morceaux…

Pour sortir de cette spirale, il ne faut plus se limiter à faire des constats, il faut que tous les acteurs de la ville se mobilisent, que la prochaine majorité fédère -autour d’un projet cohérent et global de revitalisation du centre- un maximum d’acteurs publics et privés.

Pour « Dendre Sud » le projet de revitalisation proposé à la fin 2006 constituait une ébauche de réponse intéressante. Imparfait, ECOLO avait fait part de ses remarques à l’époque ( voir https://www.lessines.ecolo.be/?Amphabel). Ce projet péchait surtout par son manque d’intégration avec le reste du centre-ville et a finalement été rejeté.

Suite à un travail de fond réalisé par le bureau d’étude français « Caryatide » un nouveau projet, plus ambitieux et intégrant quelques-unes de nos remarques, fut mis sur la table début 2008.
L’étude de Caryatide a eu le mérite d’identifier toutes les forces et faiblesses du centre-ville et d’associer dans son approche les problèmes de mobilité, en particulier pour les usagers faibles.
L’on note qu’en matière d’habitat , l’étude souligne la nécessité de créer (par la rénovation et la construction) plus de 500 nouveaux logements. Cet objectif ambitieux est en phase avec l’objectif défendu par Ecolo à la Région Wallonne de renforcer les noyaux d’habitats dans les centres villes.
Caryatide suggérait l’organisation d’une table ronde avec l’ensemble des opérateurs du logement (collectivité, opérateurs sociaux et promoteurs privés) afin de mettre en œuvre un plan d’actions permettant la revitalisation du centre. Plus de quatre ans après cette proposition, cette suggestion n’a pas été suivie d’effet par l’actuelle majorité… On ne s’étonnera pas dès lors que rien ne bouge.

Parmi les pistes spécifiquement avancées pour « Dendre Sud » trois points essentiels sont à mettre en avant :
– création d’une nouvelle place publique ouverte sur la grand rue
– réappropriation des bords de la Dendre
– développement de liaisons entre les deux rives de la Dendre , entre les quartiers « Dendre Sud » et Saint Roch.

Il est grand temps de faire avancer ce projet qui permet de faire la part belle à l’habitat en enterrant les parkings et en exploitant la déclivité du terrain (constructions établies autour d’un axe descendant de l’avenue de l’abattoir jusqu’à la rue du Pont de Pierre)

Si demain, ECOLO est dans la majorité, il entend bien faire avancer ce dossier pour que les belles idées se concrétisent enfin !
Ecolo propose de faire de ce nouveau quartier, un quartier exemplaire d’un point de vue énergétique et environnemental pour que les habitants aient une facture énergétique réduite et s’y sentent bien, pour préserver l’environnement et le rendre accueillant tant pour les Lessinois que pour les visiteurs de passage. Cette entreprise de revitalisation d’un quartier de la ville essentiel pour Lessines et ses habitants serait aussi une merveilleuse opportunité de faire connaître Lessines positivement dans l’ensemble de la Wallonie et en dehors de nos frontières.

Pour que tous les objectifs fixés soient rencontrés, certaines corrections devront toutefois être apportées à l’avant-projet existant. Elles visent essentiellement à mettre en valeur la Dendre, à développer ou préserver les perspectives vers ce cours d’eau et à développer la convivialité:
• l’espace public entre la Dendre et la voirie doit être le plus large possible ;
• l’effet de rideau créé par l’habitat prévu Avenue Fernand Delmotte doit être évité ;
• un passage piétonnier à l’arrière de cet habitat doit être aménagé ;
• la hauteur de certains bâtiments doit être abaissé ;
• l’espace collectif prévu doit être le plus ouvert possible ;
• le franchissement de la Dendre doit être plus sérieusement étudié et envisagé, à tout le moins pour les piétons et les cyclistes, afin d’établir une vraie connexion avec le quartier Saint Roch.

Enfin, comme trop de projets ne sont jamais complètement finalisés ou sont dénaturés au fil du temps, Ecolo veillera à ce que, d’une part, avant même le début des travaux, une planification rigoureuse soit établie et que d’autre part, la population soit régulièrement informée du respect du planning et de l’état d’avancement des travaux via le bulletin communal, les comités de quartier, la CCATM ou tout autre organe de représentation citoyenne. Cette planification visera à phaser les travaux pour que ceux-ci soient financièrement réalisables et à éviter que le centre de la ville soit en chantier pendant des décennies.