De nombreuses heures passées dans les dossiers, un travail de concertation en locale et avec l’un ou l’autre partenaire, des demandes d’informations à nos instances internes Ecolo, une information à la presse, voilà nos conseillers communaux fin prêts pour le conseil…

Conseil communal de ce 19 décembre 2013

1 question

Le parc de la carrière du syndicat au Caillou Hubin n’a pas été conçu pour être un parterre de rosiers entouré de gazon anglais. Mais de là à ce qu’il devienne une poubelle à ciel ouvert, un roncier où les quelques bancs installés ont complètement disparu sous la végétation, il y de la marge! Depuis combien de temps cet endroit n’a-t-il plus été entretenu? Combien de temps encore allez-vous le laisser se déglinguer?

————————————————————————————–
Conseil communal de ce 28 novembre 2013

Pas de points complémentaires ni de questions mais un boulot énorme accompli pour un ordre du jour bien chargé avec notamment le budget 2014.

Conseil communal de ce 23 octobre 2013

6 questions :

1. Avenir de la carrière Notté

La presse a fait écho d’une question d’un député socialiste de Farciennes au ministre Henry à propos des déversements qui se font actuellement dans la carrière Notté. Le groupe Ecolo remercie bien ce monsieur de se soucier de la qualité de notre environnement. Nous nous en inquiétons aussi depuis longtemps mais, jusqu’à présent, l’administration communale nous répète que tout se fait dans les règles y compris le nettoyage de la chaussée. Pourtant les camions qui sortent de cette décharge salissent et abiment la chaussée, rendant la circulation – surtout celle des cyclistes- très dangereuse.
En fait, l’exploitation actuelle de ce site dépend uniquement du collège communal qui, le 19 novembre 2012 a octroyé le permis qui vise l’exploitation d’un centre de regroupement et de tri de déchets inertes (CET) dans la carrière Notté. Le collège actuel est-il toujours d’accord avec cette décision de considérer la carrière Notté comme une décharge?

2. CUP 2020 : compensations à négocier

Les Carrières Unies de Porphyre veulent étendre leur zone d’extraction. Ce projet qui va considérablement modifier la physionomie de Lessines est déjà passé en conseil communal en 2010. A l’époque, Ecolo avait proposé des alternatives aux propositions des CUP et des améliorations concernant l’aménagement du territoire. Ces modifications ne peuvent se faire que via des négociations avec les CUP car elles ne sont pas obligatoires aux yeux de la loi. Le collège a-t-il prévu de discuter avec cette multinationale pour que les Lessinois obtiennent un maximum de compensations ?

3. Piscine les tritons : respect des règles sur les marchés publics

Je lis dans le PV du conseil du 5 sept à propos de la gestion de l’asbl de la piscine “Mr Wittenberg a affirmé que l’asbl s’était prononcée sur le contrat avec un brasseur. Mr Quittelier a démenti. On a donc sollicité de Mr Wittenberg qu’il fournisse l’ordre du jour et le PV de cette réunion”. Je vous mets en annexe copie de l’ordre du jour de la réunion. A ce jour, je n’ai toujours pas reçu le PV. Le conseiller PS reconnaît-il que la règle sur les marchés publics n’a pas été respectée?

4. Suite du plan Maya

Après les discussions en conseil communal du 28 mars 2013, le collège avait décidé de donner les graines du plan Maya à une association de défense de la nature. Le service “travaux” qui stockait ces graines a refusé de les donner à son responsable. Voilà qui illustre ceux qui décident à Lessines!
Lors du dernier conseil communal l’échevin de l’environnement a dit que ces graines seraient finalement semées au cimetière. Cela a-t-il été fait? A quel endroit ?

5. Sentier inaccessible dans le quartier d’Houraing

La passerelle du chemin de fer a enfin été réparée. Malheureusement, le chemin qui relie cette passerelle au quartier d’Houraing est maintenant complètement bloqué par une lourde porte installée par un riverain. Ce chemin ne figure pas à l’atlas car il est postérieur à 1846; il a sans doute été créé en même temps que la ligne de chemin de fer. Par contre, il existait et était quotidiennement fréquenté bien avant la construction des grosses villas qui, aujourd’hui le bordent. Même si le terrain appartient au propriétaire de l’une ou l’autre villa, la servitude de passage, elle, fait partie du patrimoine communal, elle appartient à tout le monde. Que le bourgmestre empêche le passage s’il y a danger, c’est normal. Mais, actuellement, il n’y a plus de danger, pourquoi le bourgmestre ne fait pas rétablir le passage?

6. Sanctions Administratives Communales

A partir du 1er janvier prochain, la nouvelle loi sur les Sanctions Administratives Communales sera d’application.
Ecolo estime que les problèmes d’incivilités qui sont malheureusement bien réels dans notre société auraient dû être traités par un renforcement du pouvoir judiciaire et des moyens du parquet. Le transfert d’une partie des compétences judiciaires vers les Bourgmestres est une mauvaise réponse à de vrais problèmes surtout quand on connait les moyens dont disposent les villes et communes de Wallonie
La possibilité d’abaisser à 14 ans l’âge auquel les jeunes peuvent être sanctionnés est certainement le volet le plus inacceptable de la nouvelle loi. Elle stigmate inutilement les jeunes et est une réponse purement répressive qui n’a aucune vertu pédagogique. Par ailleurs, elle les exclut d’une politique de vivre ensemble d’autant que ce sont souvent non pas les jeunes délinquants qui seront visés par ces sanctions administratives communales mais les jeunes en situation précarisée. A Lessines, comme dans la plupart des villes de Wallonie, les sanctions administratives n’ont à notre connaissance jamais été utilisées contre des mineurs. Des solutions plus concrètes et plus efficaces existent
Pourriez-vous, M. le bourgmestre, nous faire part des données administratives en ce qui concerne les S.A.C. sur le territoire lessinois à savoir : Combien de personnes ont-elles été frappées d’une sanction administrative communale ? Pour quels faits ?
En outre, pouvez-vous nous confirmer, M. le bourgmestre, que la situation ne changera pas à Lessines sur ce point, que vous mettrez en place des solutions plus pertinentes et plus adéquates ?

————————————————————————————–
Conseil communal de ce 26 septembre

Deux questions:

1. Quelle honnêteté et quelle transparence dans la gestion des asbl sportives?

Questions à Mr le Bourgmestre:

Les gestionnaires communaux ont la tutelle sur les asbl sportives puisque c’est la commune qui leur donne l’argent nécessaire pour vivre.
Lors du dernier conseil communal, vous m’avez obligé de mettre à huis clos le problème de la gestion malhonnête de l’asbl des Tritons. Lorsque j’ai dit que le directeur avait signé un contrat avec une brasserie pour la buvette sans respecter la règle sur les marchés publics, Mr Wittenberg, conseiller PS, a prétendu que le choix de la brasserie avait été voté en CA de l’asbl. Je vous mets donc en copie l’ordre du jour de ce CA pour vous prouver le mensonge de votre conseiller. Je ne peux pas vous donner le PV de la réunion puisque nous ne l’avons toujours pas reçu. Mais je peux vous garantir -et vous le savez bien, Mr le bourgmestre, puisque vous êtes aussi membre du CA des Tritons- que ce point n’a pas été rajouté en urgence. Comment allez-vous rectifier cela?
Par ailleurs, vous avez refusé que la nouvelle asbl “Coupole sportive” réponde aux critères de transparence des asbl communales tels que définis dans le décret du 26 avril 2012. Même si cette l’asbl “Coupole sportive” dépend d’un cadre légal spécifique, rien ne l’empêche de respecter le décret sur les asbl communales. Pourquoi donc refuser cet engagement? Si vous voulez tourner le dos aux pratiques du passé comme vous l’avez prétendu, vous devez imposer la transparence.

2. Plan Maya, que sont devenues les graines ?

En février de cette année, le collège a pris la décision de se retirer du plan Maya. Lors du Conseil communal du 28 mars, vous nous avez assuré que les kilos de graines qui avaient déjà été achetées ne seraient pas perdues et seraient malgré tout distribuées. Qu’en a-t-il été finalement ? Qui a reçu les graines ? Quand ont-elles été semées ? Où ont-elle été semées ?

Conseil communal de ce 23 mai 2013

Pour la deuxième année consécutive, l’ASBL APEREe organise un Championnat des Energies Renouvelables. Lessines, comme toutes les communes de Wallonie, a été invitée à y participer. Le principe est simple : pendant 7 mois, les villes participantes emmagasinent des points en fonction des actions ou des engagements qu’elles prennent en matière d’énergie durable. Ce championnat peut insuffler une dynamique positive en faveur d’une utilisation durable de l’énergie et mobiliser les citoyens autour des enjeux énergétiques. En y participant, Lessines recevrait un soutien des organisateurs et aussi d’IDETA.

Question : est-ce que Lessines y participera ou se démarquera-t-elle en tournant le dos à une initiative positive tant pour la planète, le portefeuille de ses habitants que pour son image ?

Conseil communal de ce 25 avril 2013

Au conseil précédent, la majorité PS-MR a présenté une déclaration de politique générale très vague sous prétexte que la commune s’était inscrite comme commune pilote pour l’établissement d’un Plan Stratégique Transversal qui devait détailler son programme politique. Nous savons depuis que notre commune n’a pas été reprise comme commune pilote par le ministre Furlan (PS).

Quelles sont les intentions de la majorité ? Va-t-elle demander à devenir une commune associée à la démarche PST comme la Région le lui permet ? Quand va-t-elle faire connaître ses projets pour 2013-2018 de manière détaillée et décrire les actions qu’elle mènera pour les concrétiser ?

Conseil communal de ce 28 février 2013

A plusieurs reprises, ECOLO a soulevé le problème de la boue déposée par les camions qui sortent de la décharge chaussée Gabrielle Richet.
La presse a publié récemment un petit article qui disait que les pompiers avaient nettoyé la chaussée et que la facture serait envoyée au propriétaire. Quelques jours plus tard, la chaussée était encore plus sale. La piste cyclable est impraticable.

PV a-t-il été dressé? Quel est le montant de l’amende? Combien le propriétaire a-t-il payé le nettoyage? Quelles sont les mesures prises pour que cesse cet encrassement de la voie publique?

Conseil communal de ce 31 janvier 2013

1. Rue des Fossés

Voilà plus d’un an que la rue des Fossés entre la rue Watterman et la porte d’Ogy a été refaite. Les travaux ont été cochonnés et ne sont -à l’heure actuelle- toujours pas terminés. La situation n’est pas meilleure qu’auparavant ni plus sécurisante pour les piétons, que du contraire! Les riverains sont mécontents: l’asphalte de la rue rentre quasiment dans les maisons et comme il n’y a plus de trottoirs, en l’absence de marques au sol ou d’obstacles comme il y en a à la rue des 4 Fils Aymon, ils se sentent en insécurité quand ils sortent de chez eux. Les riverains se demandent si le semblant de casse vitesse à l’entrée de la rue est voulu ou si c’est un défaut… parmi d’autres. Ils se demandent aussi quand une signalisation appropriée sera mise en place pour signaler aux automobilistes qu’ils traversent une zone résidentielle.

Ecolo a 5 questions :
– Est-il prévu de corriger ce qui a été mal fait ? (en concertation avec les riverains)
– Quand le marquage au sol se fera-il ?
– Est-il prévu d’installer des obstacles ?
– Quand une signalisation adaptée sera-t-elle mise en place ?
– L’entrée de la rue des fossés est un chancre. Est-il prévu de l’assainir ? Peut-on obliger le propriétaire à nettoyer son terrain ? Et puisque la ville cherche des revenus supplémentaires, ne pourrait-elle pas taxer les chancres de ce type comme elle le fait pour les immeubles inoccupés?

2. Hall sportif

Le complexe sportif n’est pas encore complètement fini, son fonctionnement n’est pas encore organisé, l’asbl qui le chapeaute est complètement déglinguée -ses statuts sont à revoir de fond en comble- et nous découvrons qu’une association va y organiser des stages au congé de carnaval avec un droit d’inscription de 80 € / enfant.
Quel est le contrat de location signé par cette association? Combien paie-t-elle? Quid des assurances? Qui va surveiller l’emploi des installations? Qui va nettoyer? Bref, Ecolo se pose beaucoup de questions car, manifestement, un plan de gestion efficace de ce hall sportif n’existe pas.