Voici les avis issus de la préparation par nos conseillers en vue du Conseil Communal du 26 Mai 2016

Les questions sont publiées dans “Préparation des Conseils communaux 2016” 

1.Comptes communaux 2015

A l’ordinaire, 87 % de ce qui était budgétisé pour  les coûts de personnel ont été engagés.  Les coûts sont maitrisés, c’est un fait. Il est peut-être temps maintenant de penser à valoriser le personnel, à se pencher sur son bien-être, à développer les formations,  à promouvoir les synergies entre les services et même dans certains cas à engager car si nous voulons que notre administration offre un service de meilleure qualité et puisse être en mesure de répondre aux défis que Lessines doit relever, son personnel est loin d’être pléthorique !

C’est une bonne surprise de voir que dans l’ensemble les frais d’eau, de gaz-et d’électricité ont diminué, mais c’est probablement plus en raison du climat doux que nous connaissons depuis quelques temps que de vraies actions de rationalisation.  Et nous pointons un très mauvais élève, l’HNDR : il consomme l’entièreté de son budget (155.000 € !). C’est une preuve de plus qu’il vit hors du temps….

La majorité continue à économiser  sur les commissions : la commission marché ne coûte toujours rien puisqu’elle ne se réunit toujours  pas. Comme l’année passée, la majorité a aussi économisé le budget pour la campagne de gestion des déchets qui n’a pas eu lieu et  sur l’entretien des abris TEC. Pourtant l’environnement lui rapporte : les amendes administratives en matière d’environnement ont rapporté plus de 17.000 €, quatre fois plus que prévu ! Ce succès est cependant le signe qu’il y a encore beaucoup d’actions à mener pour sensibiliser tous les Lessinoises au respect de l’environnement.

Pour l’ADL, n’en  parlons plus : à part des frais de timbre, elle n’a rien coûté… Enfin, pour le logement, ce qui frappe, c’est qu’à peine  5% du budget de fonctionnement a été utilisé. On s’en réjouirait s’il n’y avait pas de problème de logement à Lessines…

Le budget extraordinaire traduit le projet de la majorité pour la commune. Le compte dit ce qui a été réalisé. Commençons par une bonne nouvelle: la porte du centre administratif est enfin réparée.

Dommage que  beaucoup d’autres travaux prévus au budget 2015 n’aient pas été réalisés: le toit de la bibliothèque de Deux-Acren perce toujours,  les gros travaux d’entretien de la piscine sont toujours en stand by (le désamiantage a été fait), aucuns travaux d’entretien dans les écoles (toiture, sanitaire, chauffage pour un budget de 645.000 €) n’ont été réalisés. Sauf à l’école de Bois-de-Lessines! La station service du service travaux est toujours là. Depuis combien d’années sa désaffection est-elle inscrite au budget?

Le budget 2015 prévoyait aussi la réparation du bâtiment du service travaux. Ce qui n’a pas été fait puisque nous venons de voter le cahier des charges pour choisir un architecte  pour  rénover complètement le bâtiment. A ce rythme-là, les ouvriers resteront encore longtemps dans des lieux de travail insalubres.

Budgétée depuis plusieurs années, la revitalisation du centre-ville est toujours en attente. Idem pour la place de Deux-Acren. Idem pour les logements à Houraing. Idem pour les ponts de la route industrielle. Idem pour Dendre-Sud.  Et j’en passe

La régie communale a été mise en place pour un montant de… 55.660 €. Le véritable gagnant dans ce système est évidemment le bureau financier qui a fait le montage!

Pour terminer sur un parfum de surréalisme, notons que les 10.000 € budgétés pour la maintenance du chargeur à bateaux n’ont pas été dépensés 😉

 

2.Modifications n°s 1 des services ordinaire et extraordinaire du budget communal de l’exercice 2016

A l’ordinaire, Ecolo approuve le budget pour la formation du personnel. En revanche, le doublement des frais de réception (+7.000 €) et l’achat  pour 14.500 €  de documentation sont excessifs ! A l’extraordinaire, certains points de la modification budgétaire ne nous surprennent pas. Puisque vous prévoyez sur le site des Camomilles 2 terrains synthétiques au lieu d’un, un ajustement s’imposait. Mais curieusement aucun ajustement n’est prévu pour la piste d’athlétisme : avec 50.000€ vous n’y arriverez pas. Ou doit-on comprendre qu’elle ne se fera pas ?

Ecolo salue les subsides octroyés –tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire – pour la promotion du vélo. Mais quand on voit nos routes qui sont de vrais terrains de mines pour les deux roues, nous aurions  aussi aimé voir un budget pour les remettre en état !

 

5.Délégation au Collège communal pour la fixation du mode de passation et des conditions des marchés publics et des concessions de travaux et de services relevant du budget extraordinaire

Toutes les petites dépenses ne devraient pas nécessairement passer par le Conseil. Le mois dernier, nous avons voté l’achat de vêtements pour le service des cimetières pour 335€; c’était un peu ridicule. Qui pouvait contester cet achat dont l’incidence financière sur les comptes communaux est anecdotique ?  Effectivement, le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation autorise le Conseil à donner délégation au Collège pour choisir le mode de passation, fixer les conditions des marchés publics et lever les voies et moyens y afférents, pour des dépenses relevant du budget extraordinaire. Mais en nous demandant de vous donner une délégation pour les dépenses allant jusqu’à 30.000 €, hors TVA, vous vous éloigner de l’esprit du Code! Ce montant est prévu pour les communes jusqu’à 30.000 habitants. Lessines n’en compte que 18.000. Un plafond de 18 ou 20.000 serait plus correct et permettrait que le conseil puisse continuer à exercer son contrôle sur les dépenses du Collège. Ecolo vous demande donc de diminuer ce plafond. Pour garantir le contrôle démocratique, Ecolo propose de fixer cette délégation pour une durée de 2 ans sauf peut-être pour cette mandature-ci qui se termine dans 2 bonnes années.. Ecolo vous demande encore de faire le rapport de ces dépenses lors de la présentation du compte annuel.

 

6.Marché d’assurances en ce qui concerne les dommages matériels, la responsabilité civile, les accidents et les véhicules automoteurs

Il nous est demandé d’approuver un marché pour 6 mois. Simplement parce que vous n’avez pas préparé à temps -c’est-à-dire il y a 6 mois- le cahier des charges pour renouveler ce marché d’assurances qui vient à échéance le 31 juin.  Voilà du boulot supplémentaire parce que le boulot normal n’a pas été fait à temps. Quel gâchis.

 

8.Budget extraordinaire.  Voies et moyens

Même si le conseil n’a pas d’avis à donner sur le contenu de cet avenant -la décision revenant au Collège- Ecolo vous soutient pour la mise en place d’une 2ème citerne d’eau de pluie pour alimenter les WC des classes et du réfectoire ainsi que pour l’adaptation de la pompe à chaleur pour en faire bénéficier le bâtiment existant. Par contre nous ne sommes pas d’accord de remplacer le coin change bébé qui coûtait 300 € par un meuble bain bébé de…  6.200 €!

  1. Règlements complémentaires de police sur la circulation routière

A/ Autoriser le stationnement en saillie à la rue de la déportation ne fait qu’officialiser ce que se pratique depuis bien longtemps. Cela équivaut à supprimer l’usage du trottoir ce qui n’est pas très grave puisqu’il y en a un de l’autre côté de la rue bien entretenu par les riverains. Ce serait l’occasion de nettoyer ce trottoir-parking  envahi par les orties pour pouvoir sortir de sa voiture sans avoir les jambes en feu! ( photos jointes avec des orties qui débordent sur le trottoir)

B/ Avant de décider d’interdire le stationnement à la rue des carrières, avez-vous pris l’avis des riverains? Le stationnement est déjà interdit sur 11 mères avant la nouvelle interdiction et voyez comment il est respecté… (photo de voitures qui se stationnent juste dessous le panneau d’interdiction)

C/ Le carrefour entre la rue Victor Lepot et l’avenue Reine Astrid n’en est pas vraiment un: il est illisible! Le restructurer est plus que nécessaire, mais nous aurions aimé voir un plan de ce qui est projeté et nous suggérons de procéder à des aménagements réversibles, histoire de voir s’ils clarifient la situation sur le terrain.

  1. Rapport de l’A.I.S

En date du 1er janvier 2016, 9 logements sont gérés par l’AIS, dont 4 à Lessines. Et ils ont vite trouvé des locataires car la demande de logement est très forte . 129 logements ont été visités en 2015, ce qui montre aussi un intérêt des propriétaires pour l’AIS, mais seulement 12 d’entre-eux sont susceptibles d’être pris en gestion prochainement. Cela représente moins de 10% !  C’est interpellant ! Est-ce un taux que l’on rencontre dans les autres AIS ? Qu’est-ce qui explique ce taux ? Et quelles mesures l’AIS envisage-t-elle de prendre pour l’augmenter ?