Les avis remis par les conseillers communaux Ecolo (entre autres sur le budget 2017) , avec un point complémentaire relatif à l’accueil extrascolaire en périodes de vacances scolaires et une question sur l’état de délabrement du site internet de la Ville de Lessines : une bien triste vitrine qui ne rend pas honneur à l’image de notre cité.

  1. Budgets 2017 des Fabriques d’églises

Les budgets  des Fabriques d’églises ont été réceptionnés par l’administration fin août pour certains, début septembre pour d’autres. Même si nous savons que les villes et communes n’ont pas grand-chose à dire sur ces budgets, il n’est pas normal qu’ils n’aient  pas pu être examinés de plus  près depuis leur réception.

Ca vaudrait sûrement la peine de comprendre pourquoi une intervention communale est sollicitée alors que les budgets sont déjà en bonis hors intervention communale !

Pour mémoire :

Fabriques d’églisesBalance Recettes/DépensesIntervention communale sollicitée
Saint-Pierre de Lessines67.140,6044.596,08
Saint-Roch de Lessines34.119,60495,21
Saint-Martin de Deux-Acren44.560,3326.408,80
Saints-Gervais et Protais de BdL44.608,6014.422,74
Saint-Léger de Wannebecq16.899,849.063,56
  1. Budget 2017 du CPAS

L’aménagement des abords du CPAS pour environ 900.000 € ne consiste pas uniquement à enjoliver les abords de la maison de repos, il s’agit surtout de clôturer la maison de repos. Si une sécurisation des abords peut être justifiée, Ecolo déplore que le projet tel que prévu isolera la maison de repos du centre-ville.

Ecolo rappelle qu’il aurait aimé -au contraire- que le CPAS envisage sérieusement la pérennisation des accès vers l’impasse du Trou Martin et le parking de l’assureur Delfosse. Ecolo constate qu’il n’y a pas de volonté de la majorité de favoriser la circulation des piétons et en particulier des pensionnaires de la maison de repos.

  1. Rapport annuel 2016. Budget communal pour l’exercice 2017.

Ecolo a à maintes reprises signalé des problèmes liés à un manque de personnel dans certains services. C’est une bonne nouvelle d’apprendre en lisant le budget ordinaire qu’une personne sera engagée pour les marchés publics et une pour le service propreté. Une personne sera aussi engagée à mi-temps pour la communication. Si c’est pour permettre d’informer la population mieux qu’aujourd’hui, ça peut-être une bonne chose. Si c’est pour faire la propagande du Collège comptez sur nous pour le dénoncer ! Ces engagements ont bien entendu un impact important sur le budget.

On se serait attendu à ce qu’il soit partiellement compensé par des mesures qui permettront des économies sur les frais de fonctionnement. Nous n’en avons pas trouvées. Vous faites juste une économie en supprimant la collecte des encombrants. Une collecte appréciée et bien utile pour ceux qui n’ont pas la possibilité de se rendre au parc à container et/ou qui ne possède pas de remorque. Cette mesure risque aussi d’augmenter les dépôts clandestins. Si une collecte n’est plus organisée, des mesures alternatives doivent être proposées.

Enfin, ajouter 25.000 € pour une maison du tourisme quand on sait que l’asbl “office du tourisme” a un budget de 372.000€ pose question. Si la maison du tourisme est sensée faire mieux pour le tourisme à Lessines que l’asbl “l’office du tourisme”, les 25.000€ qui lui sont octroyés devraient être prélevés du budget de cette asbl. A moins que ce soit un aveu que l’asbl “office du tourisme”, en dehors de la promotion de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, ne remplit pas sa mission !

Le budget extraordinaire qui détaille les investissements que la commune prévoit en 2017 démontre une volonté de rénover les infrastructures: 270.000 € pour des travaux dans l’administration, 120.000 € pour le Moulin Williame, 2.270.000 € pour aménager la connexion entre l’Hôpital Notre-Dame à la Rose et le centre-ville, 1.400.000 € pour réparer les ponts de la route industrielle (à côté de ça, la taxe sur les carrière n’est que poussière!), plus d’1.700.000 € pour divers travaux dans les écoles… On a même prévu 20.000 € pour la maintenance du chargeur à bateaux qui tient encore tout juste debout!

Sont aussi prévus 300.000 € pour les aires de jeux, 150.000 € pour les jeux dans les écoles, 160.000 € pour la piste d’athlétisme du site Daumerie et 1.003.000 € pour les terrains de foot à Deux-Acren.

A part  15.000 € pour une camionnette, il n’y a pas d’argent prévu pour l’achat de véhicule pour le service travaux 🙂

ECOLO est d’accord avec ces projets mais il trouve vraiment excessif les 120.000 € prévus pour l’achat de panneaux publicitaires touristiques et il  regrette l’absence d’investissements dans les économies d’énergie (isolation, énergies renouvelables par ex)  qui entraîneraient une belle réduction des dépenses au budget ordinaire. Il regrette aussi l’absence de projets de mobilité douce et d’aménagements de l’espace publique pour une meilleure convivialité dans la commune.

  1. Travaux de réfection de la rue Notre‑Dame à Bois‑de‑Lessines. Convention de collaboration avec la commune de Biévène.

La rue Notre-Dame à Bois de Lessines  n’est probablement pas la rue à rénover de manière prioritaire dans l’entité de Lessines. Toutefois, la convention proposée est intéressante : elle permet certainement de gagner du temps quand on connait la lenteur avec laquelle les projets évoluent traditionnellement et elle permet, à terme, de gagner de l’argent. C’est aussi la preuve réjouissante qu’une coopération profitable avec la Flandre est possible.

  1. Complexe sportif. Aménagement des abords.

Ce projet resté longtemps dans les cartons avance enfin. Il y a de bonnes intentions : les emplacements de parking seront en pavés engazonnés, beaucoup de plantation sont prévues, un pré fleuri sera créé sur le côté et à l’arrière du Hall sportif. Reste à voir si les services travaux arriveront à suivre pour entretenir ces nouvelles surfaces… Autre point positif : un emplacement pour 40 vélos près de l’entrée du complexe est prévu. L’installation de quatre jeux de pétanque agrémentés de bancs est également prévue. S’il est positif de les prévoir, ici, Ecolo émet des doutes sur la pertinence de l’emplacement : il sera difficile de faire croire que nous sommes dans le midi : elles sont à l’arrière, dans un coin ombragé…Avez-vous consulté le club de pétanque à ce sujet ? Il est également prévu deux aires de jeux. Seront-ils destinés à des publics différents ? Nous l’espérons car si la réponse est négative, cela posera des problèmes de sécurité : les enfants seront forcément tentés d’aller d’une aire à l’autre en traversant le parking !

Enfin, Ecolo s’interroge au sujet de l’éclairage. Un éclairage intelligent est-il prévu ?
Il n’est certainement pas nécessaire d’éclairer tous les abords toute la nuit, en particulier à l’arrière du complexe où douze luminaires seront installés ! L’éclairage sera-t-il couplé à un détecteur de mouvements ?

  1. Travaux de mise en conformité des ponts de la Route Industrielle.

Il était temps que ce dossier avance. C’est in extrémis qu’il nous est soumis pour pouvoir encore prétendre aux subsides liés au Plan d’Investissement Communal 2013-2016.  Cette mise en conformité nous coute un pont, c’est le cas de le dire ! Pour plus de 1.230.000 €, Ecolo se serait attendu à ce que les usagers faibles soient davantage pris en compte. Si le trottoir sera rénové, rien n’est prévu pour les cyclistes pourtant nombreux sur cette route.

Rien n’empêche pourtant  d’un point technique de créer une piste cyclable ou à tout le moins de créer un trottoir suffisamment large pour permettre la coexistence en toute sécurité des piétons et cyclistes. Ecolo demande que lors de chaque rénovation de voirie, une attention particulière soit accordée aux usagers faibles.

  1. Octrois de subsides à diverses associations.

25.000€ pour la Coupole sportive

Le temps passe et les questions concernant la gestion des infrastructures sportives restent en suspens. Tantôt on nous dit que le centre sportif est géré par la Régie Communale Autonome, tantôt, c’est la Coupole sportive qui prétend gérer ce bâtiment. Certes, au bout du compte, c’est le Lessinois qui paie, mais ce flou est malsain et dangereux d’un point de vue légal.

Ecolo soutient le sport mais -vu le flou qui entoure ce dossier- ne peut soutenir cette demande de subsides extraordinaires dont les motivations sont par ailleurs très peu documentées.

  1. Abrogation partielle d’un règlement complémentaire de police sur la circulation routière.

Vu la configuration des lieux, la zone 30 a rarement été respectée et elle n’a bien sûr plus vraiment de sens depuis la fermeture de l’école communale. Cette zone 30 avait cependant un double mérite : elle incitait les automobilistes à ralentir et leur faisait prendre conscience qu’ils traversaient un village. Si Ecolo soutient la suppression de la zone 30, il demande en revanche que les recommandations reprises au plan communal de mobilité soient appliquées pour cette portion de la chaussée de Renaix qui traverse le village d’Ogy.

Le Collège doit interpeller la Région Wallonne pour que celle-ci aménage les lieux, au minimum par un marquage au sol, afin les sécuriser. Il est hallucinant aussi de constater -alors que le village est coupé en deux par la nationale- qu’aucun passage pour piétons n’existe ; ne fût-ce qu’à hauteur de l’unique boulangerie du village !

  1. Défaut d’entretien de concessions. Fin de contrat.

Le règlement prévoit que lorsqu’une sépulture n’est pas entretenue, l’état d’abandon est constaté par un acte du bourgmestre dont une copie est affichée sur la sépulture et une autre à l’entrée du cimetière pendant 1 an. Au bout de l’année, à défaut de remise en état, la sépulture revient à la commune. Dans les deux cas, l’acte a été affiché en mars 2009: le délai est donc bien expiré!

  1. Modifications de voiries suite à des demandes d’urbanisme.

Deux des trois dossiers n’ont pas été vus par la CCATM. Pourquoi?

Pour le 3ème dossier, celui concernant la construction d’une habitation rue Notre Dame à Bois-de-Lessines, la CCATM a remis un avis unanimement négatif.

A quoi donc sert la CCATM si ce dossier passe au conseil communal sans que le projet n’ait été revu suite à cet avis négatif?

  1. Plan d’actions suite aux inondations. Communication.

Dossier vide à la maison communale !  Un dossier incomplet nous a été transmis par e-mail ce jour à 10h15. Nous espérons un complément d’information en séance…..

24.b Point complémentaire proposé par ECOLO  

 Accueil des enfants pendant les congés scolaires

Depuis des lustres, les enfants de Lessines ont peu de possibilités de s’occuper pendant les vacances scolaires. Et depuis le début de cette mandature, aucune amélioration n’a été apportée pour vraiment rendre Lessines “commune enfants admis”.

Il y a bien la plaine de jeux, mais elle  couvre seulement une partie des vacances d’été. Il y a bien  quelques stages organisés par l’asbl “Coupole Sportive”, mais ils  sont tellement prisés qu’ils affichent  toujours complets. Il y a aussi quelques activités organisées par des “privés” mais elles ne  pallient pas le manque d’activités qui devraient être organisées par la commune ou les asbl que la commune subventionne. Il faut aussi constater que l’implication des asbl “Centre Culturel” et “Office du Tourisme” dans l’accueil des enfants est bien timide. Résultat : de nombreux parents sont donc amenés à inscrire leurs enfants dans des activités organisées dans les communes voisines.

Pour améliorer la situation, le conseil

  • demande à l’asbl “Coupole Sportive” de prévoir le budget nécessaire pour que ses activités extra scolaires puissent se réaliser au mieux ;
  • demande aux asbl “Office du Tourisme” et “Centre culturel” de proposer aux jeunes des activités intéressantes pendant les congés scolaires;
  • demande au collège de veiller à ce que le bus communal puisse être mis à disposition des asbl pour permettre des activités à l’extérieur de l’entité (Par exemple pour aller à la patinoire, pour rendre possibles des synergies avec des asbl de communes voisines) ;
  • décide que toutes les vacances d’été seront  couvertes par “la plaine de jeux” en veillant à ce que cette “plaine” soit un patchwork d’activités pour tous les goûts ;
  • demande au collège qu’il informe efficacement, plusieurs semaines à l’avance, à propos de toutes les activités organisées pour les enfants dans la commune, afin que les parents qui travaillent puissent s’organiser correctement.

 

 Questions posées par les Conseillers.

Quand le site de la ville deviendra-t-il un outil de communication complet et fiable ?

 Depuis toujours, à Lessines, les majorités informent peu et mal la population. Elles comptent sans doute trop sur leurs relais partisans… Lessines comme toutes les villes d’aujourd’hui a un site internet, mais n’a pas encore compris l’importance de cet outil d’information, de communication. Avec la révolution numérique que nous connaissons, la technologie devient rapidement obsolète et l’information devient vite dépassée. On aurait pu penser qu’avec le changement de majorité en cours de mandature cette réalité allait être prise en compte. Quand on surfe sur le site de la ville, c’est la désillusion qui prime : le site est vieillot, et  -plus inquiétant encore- l’information qui s’y trouve n’y est pas toujours pertinente ou est complètement dépassée. Un surf rapide de moins de 10 minutes révèle que

Le hall sportif est toujours en construction :

Le centre culturel n’a pas encore emménagé dans ses nouveaux murs  :

Lessines s’envole a cessé de voler depuis septembre 2011

L’école d’Ogy a ressuscité :

Le plan de cohésion sociale pose question :

 L’espace public numérique a raté le train de la révolution numérique et s’est arrêté en 2011 :

 Les pages “zoning et commerces” ne ressemblent à rien et ne sont pas à jour (Il est aussi difficile de croire que le soutien du commerce fasse partie des objectifs du Collège car on cherche vainement un mot sur l’Agence de Développement Local…).

 Enfin, on y trouve cependant une note positive : on comprend que le Collège n’est pas rancunier, puisque malgré son éviction de la majorité, Mme Privé est toujours échevine des séniors ( !) :

Que compte faire la majorité pour mettre le site à jour et faire de cet outil un vrai canal d’information ? Les habitants ont tout à gagner à pouvoir se tourner vers un outil de communication fiable. Nos agents administratifs en charge de répondre au téléphone aussi ont à y gagner en évitant autant de réponses à donner et de temps à passer au téléphone pour fournir ou corriger l’information.