Un bref résumé du conseil communal vous est présenté afin de vous tenir informés.

Compte-rendu du CC du 15 Décembre 2016

Conseil très copieux avec le budget 2017 et un débat avec le président de la zone de secours.
Rejet de la proposition Ecolo pour une amélioration de l’accueil extrascolaire pendant les congés.

La majorité a prévu des investissements importants pour la rénovation du centre-ville, pour le bon fonctionnement de l’administration, pour divers travaux dans les écoles, pour les aires de jeux, pour le sport, etc. Ecolo qui a à maintes reprises signalé des problèmes liés à un manque de personnel communal note avec satisfaction le budget prévu pour engager une personne pour les marchés publics, une pour le service propreté et une à mi-temps pour la communication.

Les budgets pour 2017 sont à l’équilibre mais Ecolo regrette l’absence de mesures structurelles pour économiser, notamment, l’énergie. La seule économie prévue consiste à supprimer la collecte des encombrants! Un service pourtant bien utile aux yeux d’Ecolo pour une partie de la population, et  qui évite aussi la multiplication des dépôts sauvages. Ecolo s’abstiendra car il constate aussi un manque de projets de mobilité douce et de considération pour ce type de mobilité comme on aura pu le voir, quelques points plus tard, lors de l’examen du projet de rénovation des ponts de la route industrielle : la place des cyclistes a été complètement oubliée !

Un projet mieux pensé semble être celui concernant l’aménagement des abords du centre sportif où coexisteront 140 places de parking, deux aires de jeux et  un bon nombre de plantations. Pour Ecolo, le projet serait encore mieux avec un éclairage intelligent, qui ne s’allume que quand c’est nécessaire.

L’avenir de la caserne des pompiers a occupé une grande partie de la soirée. Le président de la zone secours O. Delannoy a eu la bonne idée de venir directement s’expliquer sur les objectifs de la restructuration en cours et sur sa méthode de travail. L’opposition a pu poser toutes les questions et il est apparu pour Ecolo que c’est un déficit d’information auprès de la population en générale, et des pompiers volontaires en particuliers, qui a suscité beaucoup d’inquiétudes. Certes, la caserne de Lessines disparaîtra, mais aujourd’hui un grand nombre d’interventions se font déjà au départ de Ath, faute de pompiers à Lessines. Une fusion avec Ath et une relocalisation de la caserne ont donc du sens. Le PS a néanmoins réitéré son opposition.

Le dossier « inondations » a ensuite été abordé : Mme Vandamme est revenue sur les causes, sur ce qui a déjà été fait et sur ce qui est prévu…depuis longtemps. L’échevine a  beau sembler de bonne volonté, Ecolo n’y a pas vraiment vu un plan d’actions comme cela avait été demandé

Pour terminer, Ecolo a déposé un point pour que l’accueil, aujourd’hui insuffisant, des enfants pendant les congés scolaires soit amélioré. Sur ce thème, la majorité s’est donnée un certificat d’excellence et n’a même pas reconnu que l’information au sujet des initiatives existantes était à améliorer…Information qui n’est pourtant pas souvent présente sur le site internet de la ville. Site pour lequel, par ailleurs, Ecolo a insisté pour qu’il devienne un outil d’information complet et fiable. La dernière grosse mise à jour date de la mandature précédente ! Mais on nous répond que « les 3 personnes qui s’en occupent sont souvent malades »…

20161215-post-cc-extrascolaire


Compte-rendu du CC du 24 Novembre 2016

8 points seulement étaient à l’ordre du jour. L’absence du Bourgmestre et de l’échevine des travaux expliquait sans doute cela. C’est aussi en raison de cette absence que quelques unes des 7 questions posées par l’opposition sont restées sans réponse.

Ecolo, Libre et le PS se sont opposés à un seul point : ils ont refusé de passer outre l’avis négatif de la directrice financière au sujet du chantier de réparation des joints de la Grand Place. Véronique Reignier -qui présidait la séance- et la directrice générale eurent beau préciser que les problèmes soulevés étaient de nature purement administrative, pour Ecolo, ils résultent d’un manque de rigueur dans la rédaction du cahier de charge et un manque de suivi !

Par le biais d’une question, Ecolo a défendu la pérennisation des deux accès provisoires créés pour rejoindre la rue Général Freyberg et la Grand’rue à partir des jardins du CPAS. Ces accès favorisent la mobilité douce : ce sont de fameux raccourcis (en particulier pour les pensionnaires de la maison de repos) et ils offrent une meilleure sécurité aux piétons car ils leur évitent d’emprunter la rue des Quatre Fils Aymon. Clairement, le président du CPAS a fait de la résistance : laisser ces accès ouverts compromettrait le projet de clôture du site du CPAS et demanderait l’accord des propriétaires concernés par ces accès. Pour Ecolo, si on ne peut certes se passer de leur accord, l’idée doit cependant être défendue au vu des avantages qu’elle procure.

Où en sont les plans d’actions promis pour octobre pour réparer les dégâts liés aux inondations et entretenir les sentiers ? Les réponses furent remises à plus tard…Une intervention citoyenne en début de séance au sujet du sentier dit “des cochons” (dont l’état désastreux avait déjà été évoqué lors du Conseil du mois d’août) a une nouvelle fois montré que le plan “Sentiers” reste en rade…
Aucune réponse non plus ne fut donnée aux questions posées par la motion adoptée lors du Conseil précédent au sujet de la zone de secours et aux nombreuses nouvelles sous-questions périphériques déposées par Isabelle Privé. Ce sujet aussi est donc reporté au prochain Conseil…

20161124-cc-square2


Compte-rendu du CC du 27 octobre 2016

Un nouveau Conseiller a prêté serment : Christian Lepoivre remplace André Masure. Le bourgmestre a rendu un bel hommage au chef du groupe Libre démissionnaire qui a profondément marqué la vie politique lessinoise. Un hommage qui n’a certainement pas dû plaire à tout le monde dans la salle.

Une deuxième modification budgétaire a été présentée par la majorité. Elle a confirmé le report de deux grands projets qu’Ecolo voudrait voir avancer plus vite : l’aménagement des abords du centre sportif et d’une nouvelle piste d’athlétisme. Pour l’échevin des sports, Dimitri Wittenberg, ces dossiers plus complexes et plus coûteux que prévu devraient avancer l’année prochaine…

La fiscalité communale était aussi à l’ordre du jour. Comme l’année dernière, Ecolo a rejeté la taxe sur l’enlèvement des immondices qui n’encourage par les citoyens éco-responsables. Ecolo a, en revanche, approuvé l’augmentation (+50.000€) de la taxe sur les entreprises d’exploitation de carrière en raison des nuisances et dégradations que ces entreprises génèrent, en particulier sur le réseau routier communal.

Deux marchés publics ont dû être relancés : l’un pour l’achat discutable d’un tracteur et l’autre pour l’aménagement bien nécessaire du service communal des travaux. Pour Ecolo, il est surprenant que de manière répétitive les appels d’offre de la ville ne suscitent aucun intérêt de la part des professionnels. Ces échecs révèlent un manque de préparation et de suivi des dossiers.

Saluons une bonne nouvelle : le chancre qu’il y a au coin de la rue de Grammont et de la ruelle de la Reinette va enfin disparaître. Après des années de tergiversations et d’immobilisme, un immeuble de trois logements devrait sortir de terre d’ici à 2018.

Enfin, suite au dépôt d’une motion d’Isabelle Privé, le Conseil s’est terminé par un débat sur l’impact pour les lessinois de la réorganisation des services de secours. Comme les termes de la motion ne pouvaient pas recueillir une majorité, Ecolo a proposé une motion remaniée dans laquelle le Conseil demande, notamment, aux responsables de la zone de secours WAPI, la plus grande transparence, des analyses objectives et chiffrées, une meilleure communication et une meilleure attention à apporter aux volontaires lessinois. Seul le PS s’est finalement abstenu lors du vote de cette motion, la jugeant trop éloignée de la sienne.


Compte-rendu du CC du 21 septembre 2016

On sait que les enfants de l’entité de Lessines ne sont pas gâtés en jeux extérieurs dans les plaines de jeux et les écoles communales : la plupart des jeux ont été retirés récemment ou sont inaccessibles ! En l’absence de l’échevine responsable, Dimitri Wittenberg a expliqué que les jeux n’étaient plus aux normes depuis de nombreuses années et que le SPF de l’économie avait mis la ville en demeure « de faire le nécessaire » (sic). Pour leur remplacement, un cahier des charges fut présenté. A la lecture de celui-ci, ce fut une grosse déception  pour Ecolo : il ne concerne que les jeux des écoles et n’est basé sur aucune analyse des besoins ! La méthode est curieuse et ouvre la porte à des discriminations entre écoles ! Par ailleurs, Ecolo a dénoncé l’absence de critères éthiques et environnementaux dans ce cahier des charges. Cette absence illustre que les beaux engagements pris précédemment par la majorité d’en tenir compte sont vite oubliés…

Le Conseil a décidé de remplacer cinq abris pour voyageurs des TEC dans la cadre d’un plan trisannuel qui en est à sa deuxième année.  Si on peut se réjouir que la majorité s’occupe enfin des usagers des TEC, Ecolo aurait aimé une analyse plus sérieuse des abris à remplacer et a suggéré d’installer de nouveaux abris aux arrêts où il n’y en pas, sur base notamment de données de fréquentation de ces arrêts. Pour Ecolo, tous les arrêts qui seront remplacés ne sont pas vétustes mais mériteraient plutôt un bon entretien !

Enfin, l’achat par la ville du moulin William, rue des moulins, fut le dernier point important de ce Conseil de rentrée. Il aura des conséquences non négligeables d’un point de vue urbanistique et financier. Pour Ecolo, cet achat est cohérent dans le cadre du développement du Centre culturel et de la revalorisation des alentours de l’Hôpital Notre- Dame à la Rose. Il permet aussi la sauvegarde de ce bâtiment historique. Mais si on peut considérer que l’acquisition s’est faite à un bon prix, les frais de rénovation risquent en revanche de faire exploser la facture ! C’est un dossier sur lequel l’opposition est divisée* et qui refera parler de lui …

* soutien d’Ecolo, vote contre du PS et abstention de Libre

 


Compte-rendu du CC du 25 août 2016

Conseil léger, dont la première partie fut vite expédiée. Le gros point concerna l’aménagement des bâtiments de la Gare.  Contrairement aux autres partis de l’opposition, Ecolo défend la réaffection des bâtiments la gare et ne s’oppose pas à l’idée d’en faire une maison des associations pour autant que cela se fasse en toute transparence, et que cette maison soit ouverte à tous. Sur ce point, c’est mal parti : le bâtiment prévu est sans ascenseur et ne sera donc pas facilement accessible aux personnes à mobilité réduite !

En seconde partie, 11 questions furent posées par les Conseillers.   Ecolo questionna l’échevine des travaux sur le manque d’entretien général des sentiers communaux et ouvrait ainsi le débat qui avait déjà été entamé suite à l’intervention en début de séance d’un citoyen qui dénonçait plus spécifiquement le manque d’entretien du sentier n°14 connu sous le nom « sentier des cochons ». Marie-Josée Vandamme tenta de minimiser les problèmes, de rejeter la faute sur les riverains, les fermiers, les promeneurs, …pour finalement reconnaître un problème aggravé cette année par le manque de disponibilité des ouvriers communaux suite aux inondations de juin. Elle promit la mise en place d’un plan d’entretien.  A suivre donc…

A propos des inondations, elle promit aussi -en réponse à d’autres questions- la réalisation à l’automne de travaux pour réparer en profondeur les voiries dégradées par la catastrophe.

Question plus polémique enfin : Ecolo dénonça la réalisation de travaux sur la Grand-Place par les ouvriers communaux au profit d’un tenancier de café proche du Bourgmestre sans que cela ne lui soit facturé. Le Bourgmestre ne contesta pas et expliqua que les mêmes travaux avaient été proposés aux mêmes conditions à un autre tenancier qui, lui, ne les a pas acceptés. A ses yeux, il n’y a donc pas matière à suspicion. Pour Ecolo, il n’en est pas moins anormal qu’aucune trace de cette proposition n’ait été trouvée ni dans les PV’s du Collège ni au service financier…et un doute subsiste…De plus, le bourgmestre n’a pas répondu au questionnement d’Ecolo quant au nombre de “petits services” de ce genre qui sont rendus “aux amis”…

Dans les questions du PS, on retiendra surtout le questionnement d’Eddy Lumen au sujet de la suppression de quelques rares jeux extérieurs pour enfants dans les écoles communales et les espaces publics. L’échevine Véronique Reignier expliqua qu’ils avaient été retirés pour des raisons de sécurité et qu’un dossier proposant leur renouvellement sera présenté lors du prochain Conseil.


Conseil communal du 23 juin 2016

Conseil communal extra long : c’est le premier Conseil de la mandature qui se termine après minuit. Il a commencé par un sujet qui divise, mais l’orage est resté –cette fois- à l’extérieur de la salle.

Le premier point concernait le vote d’une subvention de 556.057 € en faveur de la Régie Communale Autonome créée fin 2015. Un représentant de la société de consultance PWC, invité pour l’occasion, eu beau rappeler l’objectif de cette Régie – à savoir récupérer la TVA sur les dépenses de gestion du complexe sportif et des infrastructures sportives -le mode de calcul de cette subvention resta trouble pour l’opposition. Quelle implication aura-t-elle sur la subvention de 600.000 € traditionnellement accordée chaque année à la Coupole sportive ? L’échevin des sports fut bien en peine de répondre. Il répéta le discours qu’il tient depuis plus de 6 mois : tout s’éclaircira bientôt ! En attendant, l’ambiance à la Coupole sportive se dégrade et des problèmes de gestion pointent…Une clarification devient urgente pour l’opposition !

Avec deux points et deux questions, Ecolo mit au débat les inondations du 7 juin qui ont frappé les villages de Deux-Acren, de Papignies, de Bois-de-Lessines et particulièrement Ollignies. Pour Ecolo, la gravité des inondations n’est pas due qu’à la fatalité et, malgré le dévouement des secours, des services communaux et de nombreux habitants de Lessines, certaines victimes se sont senties abandonnées et une meilleure communication aurait pu être organisée. Le Bourgmestre s’est engagé à solliciter rapidement les experts qui permettront d’ identifier tous les facteurs qui ont amené à ces inondations catastrophiques afin de développer des actions utiles. A l’avenir, il suggéra aussi la mise sur pied dans ce genre de situation d’une cellule de crise et l’activation d’un call center.

Outre les deux grands sujets évoqués, trois projets d’aménagement de l’espace public prévus de longue date ont enfin avancé :

  • l’avant-projet de rénovation de la rue du Ruichon qui fait le lien entre l’Hôpital Notre-Dame à la Rose et la Grand Place a été adopté ;
  • les cahiers des charges pour les rénovations de la place de Deux-Acren et des rues de Jeumont et Louis Lenoir Scaillet dans le  bas de la ville ont été approuvés.

Enfin, en réponse à une question d’Ecolo au sujet du tronçon de Ravel fermé à hauteur de la malterie Notté depuis l’incendie du bâtiment, le Bourgmestre s’est dit prêt à signer un arrêté de démolition du bâtiment pour mettre fin à cette situation.


Conseil communal du 26 Mai 2016

La Directrice Générale a présenté les comptes pour l’année 2015. D’habitude, cette présentation est un moment important de la vie politique car il permet de faire un bilan de ce que la majorité a réalisé. Curieusement, ce fut cette fois une présentation purement comptable. Ecolo fut le seul à s’abstenir car si les additions dans les comptes sont –forcément- bonnes, si -bien entendu- toutes les initiatives de la majorité ne sont pas à jeter, les chiffres révèlent aussi ce que la majorité n’a pas fait : le toit de la bibliothèque de Deux-Acren perce toujours, les gros travaux d’entretien de la piscine et des écoles communales sont toujours en stand-by et la revitalisation du centre-ville, la rénovation de la place de Deux-Acren, la mise en conformité des ponts de la route industrielle, etc. continuent à se faire attendre…

Au 13 points à l’ordre du jour, Isabelle Privé a proposé un 14ème concernant la lutte contre l’homophobie à Lessines. L’échevin de l’égalité des chances, Dimitri Wittenberg, a souhaité étendre ce point à la lutte contre toute forme de discrimination. Sa proposition pertinente cachait cependant mal une volonté de la majorité de ne pas vouloir donner raison à leur ancienne collègue…

9 questions firent ensuite la deuxième partie du Conseil : 5 du groupe PS, 4 d’Ecolo (les questions peuvent être consultées ici)
On apprit que les travaux de la Grand’rue commenceront début août, ceux de la Grand’place, la semaine prochaine et que 332 M3 de terre étaient concernés par une pollution à la naphtalène sur le site Dendre Sud.

Oger Brassard promit à Ecolo une amélioration de l’accueil au Centre Culturel

et le Bourgmestre annonça que des réparations urgentes réclamées depuis des mois par Ecolo étaient en cours à la chaussée Gabrielle Richet. Notre insistance et celle du Bourgmestre auprès de la Région Wallonne se sont avérées payantes !

Le Conseil s’est clôturé par une question au sujet du percement à l’explosif de deux tunnels sous la chaussée Gabrielle Richet dans le cadre du fameux projet Snow Games, qui n’a pratiquement pas avancé depuis la délivrance d’un permis unique en 2005. Le Bourgmestre s’est montré rassurant par rapport aux mesures de sécurité qui seront prises (les riverains seront avertis au préalable et la chaussée sera bloquée). Ecolo a relevé cependant que l’Unité de Répressions des Pollutions a émis un avis défavorable au sujet de ce chantier et que le fonctionnaire technique n’a remis ni rapport de synthèse, ni projet d’arrêté comme le prévoit la procédure. Le Bourgmestre n’a pas démenti et a clairement exprimé son soutien à ce projet pourtant contestable, énergivore, polluant et générateur de nuisances par le trafic qu’il engendrerait, notamment pour les habitants d’Ollignies


Conseil communal du 28 Avril 2016

Avant la séance du conseil, Constant Hien, responsable Burkinabé du projet de coopération Bobodioulasso-Lessines nous a présenté l’avancement du travail de nos deux communes.

Une interpellation d’un porte-parole des habitants de Papignies a ensuite ouvert ce Conseil.
(comment interpeller le Conseil ? : voir ici )

Inquiets par les conséquences de la fermeture programmée des passages à niveau, les habitants réclamaient à juste titre de l’information.
Le Bourgmestre a lu une réponse d’Infrabel qui se veut rassurante : un passage sous-voies et un pont seront construits avant toute nouvelle suppression de passage à niveau dans ce village. Aucune fermeture complète avant 5 ans … 

Pourquoi faut-il toujours que la médiocrité prenne le dessus ?

Deux grands points ont ensuite été abordés : l’aménagement de deux terrains de foot synthétiques à Deux-Acren pour plus de 910.000 € et le réaménagement du site qu’occupent les services travaux pour 583.000€. Sur le fond ces deux projets n’ont pas été contestés et ont recueilli l’unanimité. Sur la forme, en revanche, Ecolo n’a pas apprécié que les dossiers ne soient pas davantage documentés. Ce n’est qu’en séance que nous avons pu comprendre, notamment, que les terrains de foot seraient repris par la ville, seraient subsidiés à 75% et que la TVA pourra être récupérée via la nouvelle Régie Communale Autonome. Pour les services travaux, Ecolo doute que le budget soit suffisant. l’Échevine Marie-Josée Vandamme ne chercha pas à lever le doute : on comprit que ce dossier reviendra régulièrement au Conseil dans les prochains mois…

Un point positif est encore à relever : une aire de covoiturage sera bientôt créée sur la Place d’Ollignies.

Enfin, en réponse à une question d’Ecolo au sujet du contournement inachevé de Lessines, source de nouvelles nuisances pour les riverains de la chaussée de Renaix, le bourgmestre a  démontré qu’il suivait le dossier et a lu un courrier récent du Ministre Prévôt qui n’apporte aucune certitude quant à la suite qui sera donnée…

L’ambiance de cette réunion était conviviale, on a même noté quelques traits d’humour des uns et des autres. Mais certains restaient en embuscade dans le seul but de nuire !

Ainsi, lors des questions, des attaques paersonelles ont commencé à fuser du PS Officiel et du groupe du Bourgmestre (PS exclus) avant que Jean-Michel Flament (PS exclus) n’orchestre « magistralement » le final en accusant nommément Isabelle Privé (PS Officiel) de vol de matériel communal et de détournement de biens sociaux !
Pour Ecolo, c’est une accusation très grave et irresponsable de la part d’un mandataire public quand on sait que l’accusé n’a pas le droit de se défendre ! (ndlr pendant les séances de questions)  En acceptant que le chef de son groupe tende un tel traquenard, le Bourgmestre s’est fait complice d’une accusation diffamatoire et il renforce le mépris que de plus en plus de citoyens ont à l’égard du monde politique !


Conseil communal du 24 mars 2016 

La démocratie n’a pas avancé ce soir …

Les points présentés par la majorité étaient de pure gestion courante et ont tous fait l’unanimité.
Lors du vote d’approbation du rapport d’activité du Plan de Cohésion Social, Ecolo a salué le projet de jardin communautaire qui est développé depuis l’année dernière dans le cadre de ce plan. C’est un beau projet qui doit être soutenu dans la durée et qui mériterait d’être davantage connu.

Deux points proposés par Isabelle Privé ont en revanche été massivement rejetés par la majorité. Que demandait-elle, au juste ?
1. Que le Règlement d’Ordre Intérieur du Conseil communal soit adapté pour préciser que les Conseillers de l’opposition, lorsqu’ils proposent un point, puissent toujours le présenter, même si la majorité le rejette par la suite ! Pour Ecolo, cette évidente proposition pour garantir le bon exercice de la démocratie n’est pas sujette à discussion. La majorité a cependant eu une autre lecture du mot « démocratie ».

2. Que les citoyens de Papignies et Wannebecq reçoivent des informations claires concernant les travaux liés au contournement. Pour Ecolo, les propositions concrètes avancées méritaient d’être prises en compte car il est patent qu’il y a un déficit d’information. Pas pour la majorité en tout cas, qui ne se donna même pas la peine de chercher à amender certains aspects des propositions …

Pour terminer, à huis-clos, pour la seconde fois, la majorité a rejeté la candidature de notre représentant à l’asbl “Actions de Développement Local”. De toute évidence, elle préfèrerait choisir elle-même notre candidat !


Conseil communal de ce 25 février 2016

Mauvais théâtre à Lessines !

Beaucoup d’achats de fournitures et de matériaux divers ont été approuvés lors de ce Conseil sans trop de discussions.
Le conseil aurait pu être serein et positif, mais ce n’est malheureusement pas ce que l’on retiendra. Les points et questions ajoutés par le PS et un point du huis-clos ont montré que les égos des uns et des autres finissent toujours par prendre le dessus !
La mise en œuvre de la Régie communale autonome et l’avenir de la zone de secours furent deux sujets mis sur la table par le PS. Ils furent surtout l’occasion pour Isabelle Privé d’égratigner les uns et les autres et en particulier le bourgmestre. Finalement, on n’apprit rien qu’on ne savait déjà, si ce n’est que dans l’art du soliloque, Isabelle Privé et le bourgmestre se valent !

Lors du vote à huis clos pour désigner les membres de l’asbl “ADL”, la majorité a voté contre le représentant Ecolo. Or, la présence de ce représentant est nécessaire à la constitution du Conseil d’administration de cette asbl: l’ADL n’est pas encore née que la majorité elle-même la sabote. Allez comprendre pourquoi…


Conseil communal de ce 28 janvier 2016

La création de l’asbl “Actions de Développement Local” fut le seul point sur les 10 à l’ordre du jour où opposition et majorité se sont affrontées.

Alors que toutes les communes voisines ont déjà des structures en état de marche pour promouvoir leur développement économique, à Lessines, l’échevine Line De Meecheleer en est encore à chercher la meilleure structure à mettre en place.

L’ensemble du conseil avait pourtant soutenu en 2013, il y a presque 3 ans, la création d’un service de promotion qui, pour des raisons obscures, n’a jamais pu devenir une ADL reconnue et subventionnée par la Région wallonne.

Qu’a fait ce service depuis? Pour l’opposition, le bilan est maigre et il importe de comprendre pourquoi. Elle attendit en vain une réponse de l’échevine…
Pour celle-ci, une asbl serait plus efficace. En quoi? Elle fut bien en peine de le dire…Pour Ecolo la création de cette asbl est une fuite en avant qui permet surtout de placer des petits amis.
Ecolo aurait, lui, défini des objectifs, un plan d’action chiffré, et soutenu et renforcé le service communal existant!

Beaucoup de questions furent posées pendant ce Conseil; 9 au total!
On apprit grâce à elles, que le centre sportif sera rebaptisé le 11 mars prochain en “centre sportif Claudy Criquielion” et, moins anecdotique, que la commune de Frasnes ne soutenait plus le projet de caméras dans la zone de police. Lessines reste donc seule à croire aux vertus des caméras pour la sécurité publique…

De sécurité, il en fut aussi question pour les chantiers sur la voie publique. Ecolo aurait aimé la réactivation d’une procédure mise en place lorsque André Masure était bourgmestre, procédure qui permettait aux petits entrepreneurs ou aux particuliers de respecter la législation sur la sécurité des chantiers. L’actuel bourgmestre fit la sourde oreille et se montra très obtus sur ce sujet.

Il prit heureusement de la hauteur pour aborder la question des demandeurs d’asile. Il confirma que Lessines, comme chaque commune, a l’obligation morale d’accueillir des réfugiés qui ont tout perdu dans leur pays d’origine. Il confirma aussi qu’une société privée a entrepris des démarches pour louer aux autorités fédérales un immeuble, près de Baxter, qui pourrait accueillir jusqu’à 450 personnes ! Il se montra scandalisé par ce projet privé purement motivé par des considérations financières. Toutefois, vu la nature de l’immeuble et son implantation dans un zoning, ce projet semble loin d’être réalisable. Par ailleurs, il confirma que, pour l’heure, Fedasil a seulement demandé à Lessines d’accueillir 7 migrants et n’a pas de projet d’ « implantation massive » dans notre ville.