Nos conseillers communaux vous font part de leurs avis sur les points inscrits à l’ordre du jour du Conseil Communal de ce jeudi 27 Avril 2017.
Ils ont aussi posé deux questions relatives à : la collecte des encombrants “non récupérables” , l’accumulation de pannes et de fuites à la piscine communale…

5. PCA n° 2 Quartier Dendre Sud. Approbation de l’avant-projet.

Le premier projet de revitalisation du quartier « Dendre Sud » date de 2006. Voici donc une nouvelle version plus de 10 plus tard ! Il est difficile pour Ecolo de penser que ce projet, pourtant capital pour l’avenir du centre-ville, soit vraiment une priorité de la majorité !
Quand on analyse attentivement ce nouveau PCA -et attentif il faut l’être car la loupe ne nous a pas été livrée pour lire les cartes aux minuscules légendes !- on ne découvre pas fondamentalement de grosses modifications par rapport au PCA précédent.
Les points forts sont maintenus : une nouvelle place est créée en connexion avec la Grand’rue, l’espace public est tourné vers la Dendre, l’île – le « grognon » de Lessines- est mis en valeur, la déclivité du terrain est exploitée notamment pour enterrer les parkings et une belle liaison cyclo-pédestre est développée sur la rive gauche. Notons que cette liaison emprunte les chemins n°s 78 et 79 repris à l’Atltas, chemins actuellement disparus et qui devraient donc ressusciter.
Hélas, le point faible principal du précédent PCA n’a pas été gommé. Lessines est traversé par la Dendre, mais aussi par le chemin de fer. Ces deux obstacles coupent le quartier de Saint Roch du reste de la ville. Le PCA « Dendre Sud » pourrait être l’occasion de lever ces obstacles. Mais IDETA sur ce point fait l’impasse ; IDETA esquisse tout au plus un vague trait sur la carte censé représenter un pont routier tout en amont du quartier. IDETA n’approfondit aucunement ce sujet : on ne comprend pas comment la nouvelle voie routière franchira le chemin de fer et où elle aboutira…

Des expropriations seront nécessaires. Pourriez-vous préciser lesquelles?

Cet avant-projet ne détaille évidemment pas le gabarit des bâtiments, le nombre de logements prévus, l’architecture générale. Pour Ecolo, ce projet doit être une opportunité pour créer un quartier exemplaire d’un point de vue énergétique et environnemental. C’est essentiel pour le portefeuille et le bien être des futurs habitants, pour préserver l’environnement et pour rendre ce quartier accueillant tant pour les Lessinois que pour les visiteurs de passage. Pour Ecolo, une revitalisation innovante d’un quartier en plein cœur d’une ville serait aussi une merveilleuse opportunité de faire connaître Lessines positivement dans l’ensemble de la Wallonie, voire même au-delà

8. Acquisition de columbariums

L’incinération est entrée dans les mœurs et à leur mort de plus en plus de citoyens se font incinérer plutôt que d’être inhumé. C’est une tendance qui s’accélère. Il est dès lors surprenant de lire dans le cahier des charges que la ville n’est pas en mesure de définir la quantité de columbariums dont elle aura besoin pour ces différents cimetières. L’estimation ne devrait pourtant pas être si difficile à faire. En ne procédant pas à cette estimation, le Collège se dispense d’une vraie réflexion sur les aménagements futurs des cimetières de Lessines et de ses villages.
C’est regrettable. Mais sans doute est-ce le signe que la commission cimetières ne fonctionne pas…

9. Valorisation de déchets inertes par concassage et criblage.

Lors du Conseil communal du 27 octobre 2016, nous avions approuvé un contrat pour le concassage de 15.000 tonnes de pierres et briques. A l’époque, Ecolo avait salué ce contrat qui permet de valoriser des déchets qui, sinon, partiraient directement à la décharge. Mais le tonnage concerné nous avait surpris ; il nous semblait surévalué. Aujourd’hui, on nous soumet un nouveau contrat pour 10.000 tonnes.

Remplace-t-il le précédent ou le complète-t-il? Rien dans le dossier ne permet pas de trancher… Dans les deux cas de figure, une explication s’impose !

12. Aménagement d’un espace multisports à Bois-de-Lessines

Ecolo soutient le sport. La pratique du sport ne doit pas être concentrée au Centre sportif, elle a aussi sa place dans les villages. Une « décentralisation » est la bienvenue. Et comme ce dossier le montre (aménagement estimé à 58.893 €, TVAC), il n’est pas toujours nécessaire de faire de gros investissements pour obtenir un bel outil. Il faudrait cependant éviter que cet espace fasse des jaloux…

Est-il prévu d’autres aménagements de ce type dans d’autres villages ou quartiers de Lessines ?

13. Aménagement et maintenance de deux terrains de sport avec revêtement synthétique.

Si Bois-de Lessines est gâté, Deux-Acren est super gâté avec cet investissement que nous avons tous approuvé le 28 avril 2016. Lors du vote, Ecolo avait exprimé ses inquiétudes par rapport à l’avenir de la piste d’athlétisme qui devrait être déplacée. Avec cette majoration d’environ 9% du coût estimé pour les terrains de foot (ils devraient, au bas mot, coûter plus de de 990.000 € !), notre inquiétude se voit renforcée.

Le dossier de la piste d’athlétisme ne risque-t-il pas d’être postposé aux calendes grecques ?

14. AIS Val de Dendre. Rapport d’activités 2016.

L’AIS semble bien fonctionner et répond assurément à un besoin quand on examine le profil sociologiques des candidats locataires (15% d’entre-eux seulement ont un revenu du travail). Il y a une ombre qui plane toutefois sur ce bel outil : son subventionnement n’est pas assuré ! Aujourd’hui, l’AIS a 23 logements dans son portefeuille. Pour garantir le maintien des subsides, il lui en faut 30 en 2018, et 40 en 2019.

Le défi n’est pas mince ! Il y a-t-il des actions particulières prévues pour aider l’AIS à le relever ?

19. Questions posées par les Conseillers

Collecte d’encombrants non “récupérables”

Le printemps est souvent synonyme de grand nettoyage. Comme IPALLE n’organise plus de collecte d’encombrants en porte à porte, les Lessinois qui n’ont pas de voisins ou de proches avec une assez grande voiture ou une remorque pour se rendre aux parc à containers sont bien embarrassés quand ils veulent se débarrasser d’un vieux matelas, d’un vieux frigo, de débris de petits travaux, de branches d’arbres, etc . Pour éviter que ces déchets se retrouvent dans la nature des solutions doivent être proposées.

Que propose le Collège ?
Compte-t-il proposer comme cela se fait notamment à Bruxelles l’enlèvement des encombrants à domicile sur rendez-vous ?

Organisera-t-il une collecte par village en y plaçant une fois par an un parc à containers mobile comme cela se fait dans d’autres villes ?
Ou envisage-t-il d’autres pistes ?

Accumulation de pannes et de fuites à la piscine communale…

Depuis plusieurs mois, les problèmes s’accumulent à la piscine communale. Fuites et pannes entraînent une surconsommation d’eau et d’énergie pour la chauffer. D’après notre représentante au CA de l’asbl “Coupole sportive”, les consommations de 2016 sont multipliées par 9 par rapport à l’année 2015. Ce qui veut dire que la note est salée ! Sans compter la note pour l’environnement : c’est une eau chaude et chlorée que l’on jette à l’égout ! Quand on lui en parle, l’échevin du sport se veut rassurant. Ecolo ne partage pas son optimisme.

Dans la mesure où dans ce dossier, ce sont les Lessinois qui paieront la facture, l’échevin peut-il nous dire quel est le surcoût lié aux dysfonctionnements relevés?
La Coupole sportive pourra-t-elle y faire face ?
Il y a-t-il maintenant un monitoring constant de la consommation tant en eau qu’en énergie qui a été mis en place ?