Les 3 questions de nos conseillers communaux:
et, à la suite, les avis rendus sur les points à l’ordre du jour.

Le fonctionnement inadapté des passages à niveau entraîne une grande insécurité

Les passages à niveau de la rue Lenoir Scaillet et de la rue de Jeumont se ferment très longtemps avant le passage du train, beaucoup trop longtemps.

A la rue de Jeumont, la barrière se ferme avant que le train qui vient de Grammont n’entre en gare et avant que le train qui vient de Ath n’arrive à la gare d’Houraing.  Si, pour l’une ou l’autre raison le train reste plus longtemps à quai ou qu’il reste arrêté avant d’arriver à la gare de Lessines, les barrières restent fermées. Le temps d’attente  peut aller jusqu’à 12 minutes! Les files de voitures remontent parfois jusqu’en haut de la Grand rue et jusqu’au rond point de la chaussée G Richet.

Le pire est que les gens, notamment les étudiants qui doivent prendre le train ou qui veulent  arriver à l’heure à l’école, finissent par en avoir marre de poireauter devant des barrières fermées sans raison. A la rue Lenoir Scaillet, ils traversent les voies.

Les barrières qui devraient être un instrument de sécurité deviennent source d’insécurité car leur fonctionnement n’est pas adapté. En effet, un interdit qui n’a  pas de sens n’est pas respecté.

Nous savons bien que le Collège n’a pas d’ordre à donner à la SNCB mais ne pourrait-il pas interpeller cet organisme en expliquant que le système actuel de fermeture des barrières engendre de l’insécurité? Des solutions techniques existent!

Stationnement des camions chaussée de Grammont

Il est fréquent que le long de la chaussée de Grammont, des camions stationnent sur la piste cyclable  aux alentours des magasins Aldi et Lidl. Ce stationnement est infractionnel et dangereux tant pour les usagers de la piste cyclable, que pour les clients qui quittent les parkings des grandes surfaces mentionnées.

Vu l’inertie des autorités, un citoyen a alerté la RTBF, et ce sujet a été abordé lors de l’émission « On n’est pas des pigeons » le 16 octobre dernier.  Lors de cette émission, le Bourgmestre a reconnu le caractère infractionnel et la dangerosité de ces stationnements.

Grâce à la médiatisation de ce problème, il semble que la Région Wallonne soit revenue sur sa décision de ne rien faire et accepterait l’installation de potelets le long de la piste cyclable qui serait financée par le magasin Lidl.

Monsieur le Bourgmestre, avez-vous reçu une confirmation de ce revirement de la RW?

Qu’en sera-t-il au niveau du magasin Aldi ? Si la même solution n’est pas trouvée près de l’Aldi, le problème ne sera pas réglé, mais seulement déplacé de quelques mètres ! Avez-vous pris contact avec le gérant de ce magasin pour qu’il adopte la même attitude positive que Lidl ?

Renforcement des contrôles de police sur la chaussée Victor Lampe et le boulevard Branquart.

Depuis la fermeture de la nationale 521 entre Wannebecq et Papignies, le trafic s’est reporté sur la chaussée Victor Lampe et sur le boulevard Branquart et le comportement des automobilistes est dangereux : sur la chaussée, leur vitesse est excessive et sur le boulevard, ils franchissent régulièrement la ligne blanche pour dépasser.

Ecolo se demande où sont les radars mobiles préventifs de la ville qui semblent prendre la poussière quelque part dans un entrepôt communal. N’est-il pas temps de les ressortir pour dissuader les prises de risques à ces deux endroits?

Et les avis rendus sur les points à l’ordre du jour:

  1. Modifications n° 2 des services ordinaire et extraordinaire du budget communal de l’exercice 2017.

Le but de la modification budgétaire est d’adapter les chiffres du budget à la réalité des réalisations:

Au budget ordinaire, on a rajouté 90.000 € aux 40.000 déjà prévus pour des “Honoraires et indemnités aux avocats, médecins et personnel paramédical”. Inutile de vous dire que ça n’ira pas ni aux médecins ni aux infirmiers! On a aussi rajouté 60.000 € aux 2.000 prévus pour “Honoraires, indemnités et expertises”.

Ce sont de grosses sommes qui iront dans la poche de juristes. Peut-on espérer que ces montants seront remboursés au bout des procédures?

Le montant de la subvention du Centre Culturel était de 336.000 €. On y a rajouté 6.974,62 €. Serait-ce pour mieux accueillir les artistes de Less’Art?

Au budget extraordinaire, l’inscription d’un supplément de 100.000 € pour la rue Jules Chevalier ( 60.000 € étaient déjà prévus) fait espérer que les riverains verront bientôt le bout du tunnel, qu’ils pourront enfin reprendre possession de leur rue…

La modification du budget extraordinaire propose aussi de nouveaux projets, notamment:

115.000 € pour des gros travaux à la piscine. Voilà des mois qu’ ECOLO tire la sonnette d’alarme à propos des fuites d’eau; il était plus que temps de prendre ce problème au sérieux. D’autres travaux seront nécessaires et nous avons déjà payé très cher le montage d’un dossier pour bénéficier du plan piscine de la Région Wallonne. Où en est ce dossier? Quelles démarches les échevins Cdh et MR ont-ils faites auprès de leurs collègues au pouvoir à la Région?

Il est aussi prévu 155.000 € pour le “développement des déplacements cyclables et cyclo-piétons”.

Ce n’est pas ECOLO qui va critiquer cette initiative. Mais si  les chemins et sentiers existants étaient régulièrement nettoyés, les cyclistes et les piétons seraient déjà heureux sans que cela ne coûte une fortune.

En effet, il existe de nombreux cheminements piéto-cyclistes sur le territoire de notre commune. Il suffirait de ne pas permettre à des  propriétaires de les barrer, il suffirait de les entretenir et il suffirait de réhabiliter ceux qui se sont laissé envahir par des riverains peu scrupuleux  pour que les  déplacements cyclo-piétons soient  déjà une réalité maintenant…

 

  1. Coût-vérité. Taxe communale sur le traitement et l’enlèvement des immondices.  Fixation du règlement et du taux pour l’exercice 2018.

Le montant de la taxe-poubelle n’est pas modifié. Nous n’allons pas revenir sur la façon dont elle a été calculée, c’est du passé.

En fait la façon la plus simple de faire baisser le montant de cette taxe est de diminuer la production de déchets! Il faut donc inciter les Lessinois à mettre leur poubelle au régime. L’information peut passer dans le “Lessines s’envole”, via le site et la page Facebook de la ville, via les médias locaux: journaux, radio, télé et même via notre site: https://lessines.ecolo.be/zerodechet-fabriquer-des-produits-dentretien !

Il n’est pas indispensable d’avoir des poules chez soi pour faire maigrir sa poubelle. On peut éviter d’acheter des produits inutilement emballés, faire un compost si on a un jardin ou utiliser les bacs à déchets spécifiques, réparer et recycler ce qui est possible de l’être, acheter en 2ème main,…

Bref, pour diminuer la taxe-poubelles, faisons de la pub pour le “zéro-déchet”!

  1. Piscine communale. Remplacement de la tuyauterie d’alimentation du grand bassin

Après des mois de consommation effrénée en eau et énergie sans compter les frais de traitement des eaux rejetées à l’égout, voici enfin un cahier des charges pour le remplacement de la tuyauterie. Ecolo s’en réjouit mais regrette qu’il ait fallu attendre aussi longtemps. L’argent  perdu aurait pu servir à financer les travaux envisagés aujourd’hui. En effet, on a gaspillé plus de 150.000 € puisque en 2016, on a consommé plus de  9 fois le volume d’eau de 2015 (en 2015, le budget eau était de 20.000€ ).Le directeur financier  a demandé à la SWDE d’étaler la dette et donc cela commencera à apparaître dans les comptes 2017. Ajoutons  à cela le chauffage de toute cette eau et la facture de traitement des eaux.  Personne n’a osé faire une estimation des pertes…

Le cahier des charges prévoit « la planification des travaux avec le fonctionnaire dirigeant et le gestionnaire de la piscine ainsi qu’une durée des travaux réduite au minimum ». Rassurez-nous sur le fait que ces travaux seront coordonnés avec les autres travaux d’entretien et de vidange annuelle du bassin et qu’une durée des travaux sera précisée dans les offres ainsi que les conditions de non respect de cette durée.

Tout le monde est bien conscient que ces travaux sont des réparations urgentes pour éviter des pertes financières en consommation sur une installation vieillissante qui arrive en bout de course. Ecolo tape sur le clou et redemande aux groupes politiques en majorité à la région de suivre de près notre demande de subsides “Plan piscine” afin que la dépense pour l’étude de ce dossier ne soit pas un investissement vain.

  1. Aliénation d’un bien communal sis rue Général Freyberg

La vente de cet immeuble est une belle opportunité de faire disparaître la friche située à côté, au numéro 13. La perspective de voir cette friche remplacée par un nouvel immeuble de 8 logements est réjouissante et, comme les friches à Lessines ne manquent pas, la belle palissade colorée qui vient d’être inaugurée trouvera facilement une autre localisation.

Ecolo regrette néanmoins que la Collège ne conditionne pas la vente à la réalisation de logements performants en matière énergétique . En revanche, nous apprécions que la vente soit conditionnée à la réalisation d’un projet immobilier dans un certain délai. Pouvez-vous confirmer qu’une demande de permis d’urbanisme devra être introduite dans les 6 mois et que les travaux devront débuter dans les deux ans qui suivent l’obtention du permis d’urbanisme ?  Dans le dossier mis à la disposition des Conseillers, cette possibilité est évoquée, mais pas confirmée.

  1. Programme communal d’actions en matière de logement. Ancrage communal 2014/2016. Construction de trois logements sociaux rue de Grammont

Voilà un projet qu’Ecolo soutient depuis le début et qui doit amener un autre chancre du centre-ville à disparaître.  Mais voilà un projet, comme bien d’autres, dont la réalisation est reportée en raison de manquements ou d’erreurs dans le cahier des charges. Si Ecolo le souligne, c’est parce que ces manquements et erreurs sont réguliers et sont parfois très grossiers : dans son courrier du 5 mai dernier, la Région Wallonne relève que pour ce cahier des charges, les clauses techniques ne correspondent pas aux cahiers des charges types auquel les clauses administratives font pourtant référence. Elle rappelle aussi qu’un cahier des charges ne peut faire référence à une marque ou un produit spécifique.  Ce sont des erreurs de débutants, alors que le Collège entame sa dernière année de mandature….