3. Taxe communale de répartition à charge des entreprises de carrières.

Les carrières sont une source de richesse pour Lessines, mais sont aussi une source de nuisances et de frais supplémentaires pour la commune. Outre les poussières qu’elles génèrent lors de l’extraction du porphyre et le concassage, elles génèrent un important charroi qui détériore nos routes. Quand on sait que la rénovation des ponts de la route industrielle qui dessert spécifiquement les carrières coûtera au bas mot 1,5 million d’Euros, Ecolo estime la taxation des carrières tout-à-fait légitime.

Nous n’acceptons pas la non-approbation par le Pouvoir de tutelle et soutiendrons le recours que la majorité propose d’introduire devant le Conseil d’Etat.

8. Octroi d’une prime communale lors de l’installation de commerce (ou d’entreprise) dans une cellule commerciale vide.

Ecolo a toujours déploré le manque de soutien à l’activité commerciale. Chaque année des montants sont inscrits au budget, mais ils ne sont pas utilisés. Ecolo se réjouit donc aujourd’hui qu’une nouvelle approche soit développée par le collège. Vu la frilosité des banques à soutenir les petits indépendants et les porteurs de projet, il est essentiel que les autorités les aident. Bien entendu, il est aussi essentiel que cela se fasse de manière transparente et sans discrimination.

Ecolo apprécie aussi que les initiatives qui seront développées dans les villages seront, elles aussi, soutenues.

9. Octroi d’une prime communale lors de la modernisation et de la rénovation d’une cellule commerciale. Fixation du règlement.

Pour Ecolo, si la rénovation de la Grand-rue était une condition nécessaire pour revitaliser le commerce dans le centre de Lessines, c’était loin d’être une condition suffisante. La situation s’est dégradée à un tel point qu’il y a lieu de multiplier les actions de soutien. Cette nouvelle prime à la modernisation et la rénovation d’une cellule commerciale est un pas dans la bonne direction. Il faut encourager les commerçants existants à embellir leur magasin et permettre à de nouveaux commerçants de s’installer dans des biens accueillants et de bonne qualité. Ecolo apprécie que cette aide soit concentrée sur les axes commerciaux du centre-ville car c’est aussi en concentrant l’activité commerciale sur les axes existants qu’on en augmentera l’attractivité.

Dans cette logique, Ecolo s’étonne cependant que la rue des Moulins ait été reprise dans la liste des rues concernées. Ecolo ne l’aurait pas retenue car cette rue fait plutôt partie du centre historique ancien autour de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose.

12. Mise à disposition de conteneurs, transport et traitement des déchets des services communaux.

En cas d’expulsion suite à un jugement, la loi oblige la commune à assurer l’évacuation des biens qui seraient restés sur la voirie. En général, en cas d’expulsion d’un particulier, celui-ci va bien entendu tout faire pour sauver ses biens et ne laissera sur la rue que quelques « brols ». Dans le cas qui nous occupe, ce n’est pas un particulier qui a été expulsé et ce n’est pas de quelques brols qu’il s’agit, mais de containers entiers ! Cette évacuation va coûter aux Lessinois près de 75.000€ ! Il n’est pas acceptable que la collectivité ait à payer les conséquences d’un litige qui oppose deux sociétés privées.

Certes, nous sommes obligés de payer parce que la loi nous y oblige, mais Ecolo demande que le Collège entame toutes les procédures possibles pour récupérer une partie des coûts engendrés.

14. Acquisition, pour cause d’utilité publique, d’un bien situé rue du Ruichon à Lessines. Projet d’acte.

Voilà des années que ce projet mijotait. Nous voyons enfin la construction du bâtiment privé avancer. Il est donc logique que nous achetions les garages délabrés puisqu’il est prévu d’y créer une mini place publique. Ecolo soutient évidemment ce projet de rénovation du Ruichon et demande au collège de voir ce qui est possible de faire pour aussi améliorer les “façades” sud de cette ruelle. “Façades” est un bien grand mot pour désigner les murs et terrains vagues qui bordent actuellement la ruelle qui va devenir un lien intéressant entre la Grand Place et le centre historique de notre ville

15. Questions posées par les Conseillers Ecolo

Etat des routes

Ecolo déplore une énième fois l’état des routes communales de l’entité. Nous pourrions lister tous les endroits à réparer mais nous risquerions de vous tenir une bonne partie de la soirée.
A titre d’exemple, nous retiendrons les rues Sottenière, Wardois et Ponchaut à Ogy, les rues Chapelle Saint Pierre et Lisière du bois à Deux-Acren …
Ecolo demande donc que les échevins de la majorité passent à l’acte et mettent en place un plan de rénovation de nos voiries afin d’utiliser au mieux les 720.000 € supplémentaires prévus au budget par rapport aux années précédentes pour l’entretien des voiries et sentiers (art.20180020).
Ecolo demande que la majorité s’assure que les entreprises qui exécuteront ces travaux respectent scrupuleusement le cahier des charges « Qualiroutes » de la Région Wallonne (http://qc.spw.wallonie.be/fr/qualiroutes/2012/Chapitre%20M.pdf) afin que les réparations soient durables.
Ecolo demande aussi que la majorité interpelle la Région à propos de la N521 qui est une succession de nids de poule à tel point que le club des Amis Du Dimanche Matin a dû annuler la participation des moins valides à sa course annuelle de l’Amicale des Courses sur Routes du Hainaut Occidental en 2017.
Quand comptez-vous passer à l’acte sur ces deux points?
Quelques photos exemples pour Lisière du Bois où nous nous sommes contentés de photographier les trous les plus profonds…

Entretien des fossés : suivi

Lorsque les services communaux réalisent l’entretien des fossés, par exemple en coupant les herbes hautes, celles-ci forment des amas qui bouchent les fossés dès la première grosse pluie. Les risques de débordements des fossés et donc de dégradation de la voierie sont alors réels.
Serait-il possible d’effectuer un suivi des travaux d’entretien des fossés en vérifiant que les herbes coupées ne créent pas de bouchons ?