Conseil communal du 28 mai 2019 : le compte rendu

Conseil consacré en partie aux comptes 2018.

A l’ordinaire, on note une nette augmentation des transferts, en particulier vers le CPAS qui doit à l’évidence répondre à la précarisation croissante d’une partie de la population en raison des mesures du gouvernement sortant. Pour la première fois, les dépenses énergétiques semblent maîtrisées. Néanmoins, c’est avec impatience qu’Ecolo attend les effets du projet Pollec pour voir à l’avenir une vraie diminution des factures énergétiques ! On aura appris aussi qu’en raison des recours introduits par les propriétaires de logements inoccupés, la taxe qui les touche n’a rien rapporté !

A l’extraordinaire, le taux de réalisation est meilleur que les années précédentes. Il faut dire qu’on vient de loin et que l’effet “année électorale” a sans doute joué. Ecolo reconnait toutefois que certains gros dossiers comme la mise en conformité des ponts de la route industrielle et les travaux à l’école communale d’Ollignies ont enfin avancé. En revanche, Ecolo pointe toujours le manque d’investissement en faveur des pistes cyclables : des 155.000 € prévus au budget depuis 2017, pas un euro n’a été dépensé ! Pour Ecolo, il est temps que la majorité change de braquet !

La 1er modification budgétaire de 2019 a été approuvée, sauf par Soci@libre. Pour Ecolo, elle comprend des projets qui vont dans le bon sens : reconduction du projet de supracommunalité en faveur de la valorisation de la Dendre, installation de conteneurs pour la collecte des déchets ménagers et remplacement de lampes d’éclairage public par des lampes moins énergivores, notamment.

Si l’aménagement d’un espace multisports à Bois-de-Lessines va enfin être réalisé – sans subsides, hélas- l’échevin des sports n’a pas pu expliquer comment il sera géré pour limiter les risques de dégradation rapide du matériel…

A propos de sport, le Conseil a dû aussi approuver le renouvellement du contrat de gestion entre la Ville de Lessines et la Régie Communale Autonome. Outre le fait que l’ancien contrat est arrivé à échéance il y a plus de 6 mois, Ecolo et Soci@libre ont relevé, dans le nouveau contrat, l’absence inexplicable de la piscine et des terrains synthétiques de Deux-Acren. Une suspension de séance a été nécessaire pour que cet « oubli » soit corrigé.

Plus sereinement, le Conseil a marqué son accord pour que, dans le cadre du Plan d’Investissement Communal 2019-2021, les services travaux déménagent vers un nouveau site nettement plus adapté et qui intègre dès sa conception une approche énergétique durable. L’ancien site Burens est pressenti, pour autant que le propriétaire actuel accepte de vendre…

Enfin, le Conseil a aussi approuvé une convention de partenariat avec l’ASBL Taxistop afin de faciliter le covoiturage cher à Ecolo, et a validé le projet de regroupement de l’école libre de Wannebecq avec l’école communale primaire de Wannebecq.

Conseil communal du 25 avril 2019 : le compte rendu

Le conseil a adhéré à une charte pour des achats publics responsables qui donnera encore plus de poids aux clauses sociales, environnementales et éthiques qu’Ecolo avait fait introduire dans les cahiers des charges en janvier 2016. Le Conseil a aussi  approuvé une charte de collaboration avec la cellule “Architecture” de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’avancer dans le dossier d’aménagement du site de l’ancien moulin William. Au sujet de cet aménagement, Ecolo a rappelé son opposition à la création d’un nouveau parking d’une septantaine de places le long de la Dendre alors que le parking situé à deux pas, près de la caserne des pompiers, attend, lui, d’être aménagé.

Le Conseil a approuvé les cahiers des charges pour la rénovation de la toiture de l’école de la gaminerie. Pour plus de 1.300.000 €  de travaux, c’est une vraie remise en conformité du bâtiment qui est prévue. En revanche, ce budget ne comprend pas les panneaux photovoltaïques promis par le Collège. Il est de moins en moins certain que la promesse sera tenue: aucune réponse cohérente n’a pu être donnée par les échevins de l’enseignement et de l’énergie à ce sujet !

Le contrat de gestion conclu avec l’ASBL “Coupole sportive” a été reconduit. Ce fut l’occasion tant pour Soci@libre que pour Ecolo d’exprimer de vives inquiétudes au sujet de la gestion de cette asbl et de sa situation financière.

En point complémentaire, Ecolo a proposé que le Conseil vote une série de mesures en faveur d’une réduction des coûts pour les parents dont les enfants fréquentent nos écoles communales. Alors que l’objectif de la gratuité de l’enseignement est loin d’être atteint, selon Véronique Reignier, échevine de l’enseignement, tout est déjà fait à Lessines pour réduire les coûts au minimum ! Suite à l’insistance d’Ecolo qui ne partage pas cette perception et qui regrette l’absence de mesures claires et connues de tous, le Bourgmestre a convenu qu’un effort de communication pouvait être fait pour mieux informer les parents sur les coûts et les facilités de paiement. Qu’en penseront les parents ? Affaire à suivre …

Conseil communal du 28 mars 2019 : le compte rendu

Ce Conseil en 16 points à l’ordre du jour aurait pu être court s’il n’y avait pas eu le 16ème  qui concernait la désignation des représentants dans 27 intercommunales et associations !

Nous avons appris que ce 1er avril, les enfants de l’école de la Gaminerie intégreront les modules préfabriqués qui ont été installés après la tempête du 10 mars qui a déstabilisé une grande partie de la toiture de l’école. La réintégration des enfants dans un bâtiment très lourdement rénové et qui comprendra des panneaux photovoltaïques n’est pas envisagée avant la rentrée 2020.

Le conseil a voté le remplacement de 5 abribus. Pour Ecolo, derrière cette décision, il n’y a hélas pas de réflexion sur l’amélioration du confort des usagers. Le seul critère retenu pour le remplacement est l’âge de l’abri. Après 12 ans, il est remplacé, peu importe qu’il soit en bon état ou qu’il ait seulement une vitre à remplacer ! Ecolo s’est abstenu et demande que l’échevine de la mobilité s’engage à mieux défendre les usagers de la TEC.

Ecolo, ainsi que Défi d’ailleurs, a franchement voté contre un projet de déviation du sentier n°77. Ce sentier situé dans le prolongement de la rue Tramasure est aujourd’hui un beau raccourci pour rejoindre la gare d’Houraing et traverse une zone qui a vocation à accueillir de l’habitat. Vu ses atouts, sa fréquentation ne devrait que croître à l’avenir. Son déplacement est motivé pour satisfaire un promoteur privé qui projette de construire 2 bâtiments dans le prolongement de la rue Tramasure. Ecolo n’est pas opposé par principe au projet, mais estime que c’est au promoteur à s’adapter à l’environnement qu’il convoite et non l’inverse !   

Le résultat de la consultation concernant la rue des Pires a été communiqué par le Bourgmestre : une majorité des Papignois s’est prononcée pour la réouverture de la rue (127 pour, 75 contre).  Le Bourgmestre a annoncé qu’un casse-vitesse y serait placé.


Compte-rendu du CC du 28 Février 2019

Le Conseil communal a acté la démission de notre Conseillère Cécile Verheugen; démission motivée par ses activités professionnelles très prenantes. Cécile est remplacée par Dominique Pasture.

Le Collège a ensuite présenté sa déclaration de politique générale. Celle-ci comporte pour Ecolo des avancées intéressantes en matière de citoyenneté et de transition énergétique. Ecolo attend cependant de voir si les déclarations d’intention se concrétiseront et craint un manque d’ambition de la majorité au regard des défis à relever. Alors par exemple que la déclaration de la majorité met en avant la création du quartier Dendre Sud pendant cette mandature, elle n’envisage pas d’en faire un quartier exemplaire d’un point d’un vue écologique ! Cette déclaration ne prévoit rien non plus pour préserver la biodiversité et soutenir les agriculteurs qui développent des techniques agricoles plus soucieuses de l’environnement.  Lors du vote, Ecolo s’est abstenu.

En revanche, Ecolo a approuvé la participation à un appel à projet concernant le “verdissement » des véhicules de la ville de Lessines. Ce projet vise à rationaliser leur utilisation et à les remplacer progressivement par des véhicules qui ont un impact carbone moindre.

Au détour d’un point purement administratif, le dossier piscine communale s’est aussi invité à ce Conseil. Ce fut l’occasion pour Ecolo de rappeler que, pour la nouvelle piscine, la majorité devra être exigeante lors de la rédaction des cahiers des charges, en matière d’économie d’énergie, d’utilisation d’énergies alternatives, de traitement des eaux usées, etc.  Soci@libre termina le Conseil par une question au sujet du licenciement de deux travailleurs en CDI à la piscine. L’échevin, E.  Mollet, s’est dit contraint de prendre cette décision pour des raisons purement économiques. Il précisa que, suite aux fuites, les factures d’eau avaient explosées et que -pour le moment- la SWE avait déjà facturé plus de 62.000 € de supplément! Ecolo avait alerté le Conseil Communal à plusieurs reprises sur ce point.


Compte-rendu du CC du 24 Janvier 2019

L’environnement et les voiries furent les deux grands thèmes de ce Conseil communal.

A l’unanimité, le projet de Schéma de développement du territoire de la Wallonie proposé par la Région a été rejeté.
Il a beau être présenté comme étant un outil de planification stratégique pour le développement de notre Région, il ne donne aux communes aucun moyens techniques, juridiques ou financiers pour les aider à freiner l’artificialisation des terres et tendre vers 0 km2 d’artificialisation en 2050 comme c’en est l’objectif.
En outre, dans le SDT, la Wallonie picarde – dans laquelle s’inscrit le territoire de Lessines – n’est pas reconnue comme bassin de vie et, malgré tous ses atouts, Lessines n’est même plus considérée comme pôle d’appui touristique comme c’était le cas auparavant !

Autre vote unanime, positif cette fois,  pour approuver la carte des liaisons écologiques proposées par la Région. Pour Lessines, les zones identifiées sont concentrées le long de la Dendre. Le Conseil a demandé d’y ajouter la vallée de la Marcq. Ecolo regrette que cette carte ait seulement une valeur indicative et l’absence de mesures concrètes de préservation de la nature.

Du concret, nous espérons en obtenir, si l’ Union européenne soutient un projet -proposé en association avec Ath et Enghien- qui vise à promouvoir une agriculture inspirée de l’agro-écologie et les circuits-courts en incluant des critères environnementaux , éthiques et sociaux dans les cahiers des charges. Affaire à suivre…

A la demande du Conseiller A. Masure, la réouverture de la rue des Pires à Papignies a été abordée. Il a pointé la disparition de la base juridique qui a motivé sa fermeture à l’époque à laquelle cette rue subissait un trafic de transit infernal. Pour le Bourgmestre, la réouverture est prématurée. Il s’est toutefois montré ouvert à la proposition d’ Ecolo de sonder les habitants de Papignies avant de prendre une position.

Le Conseil s’est clôturé par une question d’Ecolo au sujet de la rénovation de la Chaussée de Renaix et de la route de Frasnes. On a compris que ce n’est pas demain la veille qu’il y aura une franche collaboration entre le SPW et la ville de Lessines, et encore moins, une participation des citoyens… C’est l’opacité la plus totale qui règne : la ville ignore tout des intentions du SPW ! Affaire à suivre, ici également…