Conseil communal du 14 octobre 2021

C’est en présentiel que le nouveau Conseiller PS, Dave De Backer, a prêté serment pour remplacer Pascal Materne.

Une modification budgétaire était à l’ordre du jour, notamment pour acter une augmentation des dépenses en matière d’énergie.  Ecolo rappelle que l’énergie qui ne coûte rien est celle qui n’est pas consommée et invite une nouvelle fois la majorité à mettre le turbo sur la transition énergétique!

Pour la première fois, il semble y avoir un espoir que le message ait été entendu : le Conseil a approuvé à l’unanimité le remplacement des chaudières de l’école de Bois-de-Lessines par des chaudières à pellets, ainsi qu’un projet Pollec qui vise à atteindre le zéro-carbone à partir de 2035 pour l‘ensemble du parc immobilier communal !

Ces projets se veulent exemplaires, mais Ecolo insiste pour qu’ils soient suivis d’autres qui incluront aussi l’ensemble de la population lessinoise, et en particulier les Lessinois à faibles revenus qui souffriront le plus de la crise énergétique qui ne fait que commencer !

370.000€ ont aussi été approuvés pour rénover des voiries communales, et notamment la route industrielle. Ici, le choix de la majorité laisse Ecolo perplexe. Alors que sur cette route, aucun aménagement bien nécessaire n’est prévu pour sécuriser les cyclistes et les piétons venant de la chaussée de Grammont, la rénovation programmée va concerner un tronçon situé au-delà du carrefour avec le chemin de Mons à Gand, un tronçon principalement emprunté par des camions venant des carrières !

Conseil communal du 2 septembre 2021

Conseil de rentrée en apparence assez léger, mais qui a abordé plusieurs points qui engageront l’avenir de Lessines.

La fin des moteurs thermiques polluants et générateurs de gaz à effet de serre envisagée pour 2035 doit se préparer : Lessines va acquérir, pour commencer, 8 bornes de recharge pour véhicules électriques et vélos, principalement destinées aux véhicules communaux. C’est un bon début, mais pour Ecolo, la transition énergique en cours devra aussi passer par un soutien en faveur de la mobilité douce, notamment en faveur des déplacements à vélo. C’est une mobilité moins énergivore, moins polluante -moins impactante donc pour l’environnement- et beaucoup plus accessible financièrement. La majorité allait-elle s’engager à mettre autant de moyens dans l’aménagement de pistes cyclables et de lieux sécurisés pour prévenir le vol de vélos que dans l’acquisition de bornes de recharge ? En jugeant la question hors sujet ( !) et en refusant d’y répondre, la majorité a en soi répondu par la négative…

Ideta s’est vue confier la mission de préparer des projets à soumettre dans le cadre des appels à projet Feder 2021-2027 et Get up Wallonia . Ici, majorité et opposition sont sur la même longueur d’onde : le quartier Dendre sud et la zone du chargeur à bateaux doivent être les deux périmètres concernés par ces projets.

Suite à une proposition de notre conseillère Dominique Pasture, le Conseil s’est engagé à faire de Lessines une ville « zéro mégot ». Pour Ecolo, les initiatives déjà en place pour atteindre cet objectif doivent être renforcées. La majorité s’est engagée à demander le soutien d’Ipalle, notamment pour mettre en place une filière de recyclage de ce déchet spécialement critique pour l’environnement. A propos d’Ipalle, le Conseil a aussi accepté la prise en charge d’une augmentation de capital de plus de 46.000€ pour le secteur des recyparcs. Ecolo approuve, mais insiste pour qu’une politique volontariste en faveur du zéro déchet soit mise en place. Ecolo rappelle que le déchet qui ne coûte rien est celui que l’on ne produit pas !

Enfin, le Conseil a approuvé la réouverture de la rue Tramasure sous conditions (vitesse et tonnage limités).

Conseil communal du 24 juin 2021

Après l’installation d’Antoine Motte comme Conseiller en remplacement de Lou De Prijck, démissionnaire, trois motions étaient à l’ordre du jour.

Deux d’entre elles ont été approuvées à l’unanimité : l’une portait sur l’adhésion de Lessines à l’alliance pour la consigne des canettes et des bouteilles en plastique et une autre concernait la mise en place d’une stratégie territoriale de l’entretien des luminaires et des routes par le SPW.

La dernière, moins consensuelle, portait sur la « boucle du Hainaut ». Déposée par Soci@libre, elle visait a exprimer notre solidarité avec les 14 communes concernées par la traversée d’une ligne à Haute tension. Le bourgmestre estima qu’il était prématuré que Lessines prenne position sur ce projet fort controversé d’Elia alors que diverses études sont toujours en cours, notamment une commandée par la Ministre Tellier au sujet de l’effet des ondes électromagnétiques sur la santé. Pour Ecolo, cette réalité n’était pas incompatible avec l’expression d’un soutien aux 14 communes.

De gros dossiers urbanistiques avancent : les procédures d’expropriation vont démarrer d’une part, pour le n° 45 de la Grand’rue dans le cadre de la connexion avec l’Hôpital Notre-Dame à la Rose et d’autre part, pour une grande partie des terrains nécessaires au développement du projet Dendre sud qui semble enfin avancer ! Par ailleurs, l’échevin de la culture a précisé que le parking projeté à l’arrière du moulin Williame ne serait pas bétonné et s’apparenterait davantage à un parc qu’à un parking. Ecolo attendra de voir les plans avant de se réjouir…Enfin, l’échevine des travaux a confirmé que la construction du nouveau complexe pour le service des travaux se fera en deux phases. Pour la deuxième, elle a reconnu que la garantie qu’elle soit subsidiée n’était pas acquise. Au total, 9 millions sont inscrits pour ce projet dont l’inauguration est prévue en 2023.

Les membres du Conseil consultatif du bien-être animal ont été tirés au sort et les représentants communaux ont été désignés. Carine Frère et Jean-Marc Barbaix représenteront les partis de l’opposition.

Au moment des questions, Dominique Pasture a exprimé son inquiétude au sujet des tas de gravats et déchets sur le chantier qui fait face à la gare et qui est à l’arrêt depuis quelques mois. Comme par miracle, le lendemain du dépôt de sa question, le promoteur l’a nettoyé … !

Conseil Communal du 12 mai 2021

Les comptes 2020 et une première modification budgétaire pour 2021 furent les deux points essentiels de ce Conseil.

2020 n’est pas une bonne année -pour la première fois les comptes sont en négatifs- et Ecolo s’inquiète de la charge des emprunts qui devient de plus importante et risque d’hypothéquer la réalisation de bien d’autres projets dans le futur. Verra-t-on jamais la réalisation de la maison de village place Curé Borremans, l’aménagement de pistes cyclables et d’aires de convivialités sur le Ravel 87, le développement d’un politique de logements de qualité et accessibles ou la rénovation du chargeur à bateaux ? Ces projets qu’Ecolo soutient sont d’année en année reportés par la majorité à plus tard…

Ecolo constate aussi que la majorité est timide dans son soutien à la participation citoyenne. Le conseil communal junior et des ados est tombé dans les oubliettes et l’ Assemblée citoyenne participative n’a toujours pas été composée alors que la procédure pour la constituer a été lancée il y a plus d’un an (le 27-02-2020). Pour Ecolo, il est nécessaire de revitaliser la démocratie et cette revitalisation passe aussi par la lutte contre la fracture numérique pour laquelle, force est de constater, la majorité ne dégage aucun moyen !

Vu le coût des mesures prises au début de cette année 2021 pour faire face à la situation sanitaire et à ses conséquences économiques, très logiquement une modification budgétaire a été présentée. Cette modification intègre aussi de manière inquiétante des pertes de recettes liées à l’appauvrissement de la population et un énorme surcoût pour la construction des nouvelles installations pour les services travaux : l’augmentation est de plus de 60% ! Les nouvelles installations sont à présent estimées à plus de 9 millions ! Si pour un tel projet, des surcoûts en cours de réalisation peuvent normalement être attendus, notamment au vu des normes de plus en plus sévères à respecter en matière environnementale, Ecolo en conclut néanmoins qu’il a été sous-estimé dès le départ par la majorité. Pour cette modification budgétaire, Ecolo apprécie cependant que la majorité remette des moyens pour le soutien à la jeunesse. Elle répare ainsi une faute commise l’année dernière en sabrant dans ce poste et promet un bel encadrement pour la tenue de stages pour les jeunes cet été.

Parmi les autres points soulevés lors de ce Conseil, notons que Lessines a décidé d’adhérer au service citoyen. V. Reignier, l’échevine en charge de ce dossier, a expliqué que cette adhésion consistait dans un premier temps à communiquer sur l’existence de ce service et qu’elle espérait bien, dans un second temps, l’engagement de jeunes par des structures para-communales ou actives sur notre territoire.

Conseil Communal du 1er avril 2021

Lors de ce Conseil, Ecolo a approuvé une nouvelle série d’allègements fiscaux pour les commerces et les entrepreneurs lessinois. On apprendra que sur la Grand’rue, le secteur Horeca pourra à nouveau s’installer en terrasse dès que les conditions sanitaires le permettront. L’ADL de son côté sera à la manœuvre pour développer des actions de formation et de coaching pour aider les commerçants à traverser la crise.

Pour un trop nombre de Lessinois, la crise Covid s’ajoute à leurs problèmes quotidiens. Le Conseil a pu prendre connaissance du rapport d’activités du Plan de cohésion sociale qui révèle le travail remarquable des acteurs sociaux. Mais face aux défis à relever, Ecolo demande à la majorité à se montrer plus ambitieuse en matière sociale. L’échevine, Véronique Reignier, s’y est engagée.

Le Collège s’est aussi engagé à introduire une demande de subsides auprès de la Région wallonne pour soutenir les clubs sportifs comme le demandaient Ecolo et Soci@libre.

Ce dernier a aussi ajouté cinq autres points complémentaires qui ont principalement ouvert la porte à de longs échanges teintés de nombreux sous-entendus malveillants. Ecolo regrette la tournure que les débats ont pris lors de ce Conseil mais refuse toutefois qu’à l’avenir ils soient cadenassés comme la majorité en a exprimé son intention en fin de séance !

Conseil communal du 25 février 2021

Le Conseil a approuvé deux motions, l’une en faveur d’un service bancaire universel à l’heure où les guichets de banque ferment les uns après les autres, une autre pour le maintien du guichet SNCB à la gare de Lessines.  A cette occasion, Ecolo a réinsisté sur l’importance de préserver les gares comme lieu de vie et a demandé une extension des heures d’ouverture de la salle d’attente qui n’est aujourd’hui ouverte qu’en semaine jusqu’à 13h.

Le Conseil a voté à l’unanimité le budget du CPAS pour 2021. Sans surprise, le budget est sous pression en raison des conséquences de la crise sanitaire. En 2020, le nombre de bénéficiaires du Revenu d’intégration social n’a jamais été aussi élevé (518 contre 459 en 2017). 2021 s’annonce encore moins bon ! Dans ces conditions, Ecolo estime que des mesures sociales structurelles devront impérativement être prises au niveau fédéral.

Pour Ecolo, des mesures en faveur du commerce local seront également bien nécessaires. Le Conseil a approuvé une subvention de 85.000 Euros accordée à l’ADL pour financer l’action des cartes cadeaux qui se termine le 31 mai. Ecolo insiste pour que la totalité de cette subvention soit utilisée en faveur des commerçants même si au bout du compte le coût de l’action subventionnée est moindre. Prudent, le bourgmestre, qui considère que cette action est d’abord destinée au pouvoir d’achat des Lessinois, n’a rien promis…

Seul point de discorde de ce Conseil : un projet d’autorisation de stationnement à l’avenue Fernand Delmotte pour répondre à un manque de places de stationnement pour les riverains. Si tant Ecolo que Soci@libre reconnaissent ce manque et la nécessité d’y remédier, ils estiment imprudent de proposer des places de stationnement dans une rue qui est loin d’être très large, juste après un tournant !

Conseil communal du 28 janvier 2021

Conseil très court où il fut une nouvelle fois question des aides à apporter aux commerçants  impactés par la crise sanitaire. A l’unanimité, le Conseil a approuvé un allègement des taxes et redevances pour les cafetiers, les maraîchers ambulants et les cirques. Allégement qui ne coûtera rien à la ville puisqu’il sera totalement compensé par la Région wallonne. Pour Ecolo, c’est cependant insuffisant ! Il attend que la task force, dont la mise en place fut décidée lors du conseil précédent pour soutenir l’ensemble du commerce à Lessines, se mette enfin au travail. Line De Mecheleer, échevine du commerce, a annoncé qu’elle se réunirait -enfin- la semaine prochaine et a promis de revenir avec des propositions dans les trois mois.

Ecolo a aussi posé deux questions ; l’une concernant les stages durant les vacances, l’autre concernant l’utilisation que la majorité fera du subside de 108.600 € accordé par le cabinet Henry dans le cadre d’un soutien au  « plan d’action pour l’énergie durable et le climat ».

Pour la première, Véronique Reignier a exprimé sa volonté de proposer une offre très large qui remplacerait les Camps de vacances et qui couvrirait l’ensemble des tranches d’âges pour toutes les périodes de vacances en faisant appel à de jeunes animateurs lessinois. Il est  toutefois, pour elle,  impossible de s’engager à atteindre ces objectifs compte tenu de la situation sanitaire.

Pour la seconde, Ecolo s’est réjoui d’apprendre que la majorité procèderait à l’engagement d’une coordinatrice en vue de piloter un plan d’action communal pour l’énergie durable et le climat. Ecolo l’invite cependant à remettre rapidement des projets concrets qui pourront , eux aussi, être couverts par le subside.