Nos conseillers communaux préparent le prochain conseil communal et publient ici leurs interventions, questions et propositions. En faisant défiler la page vous retrouverez les conseils précédents. Vous pouvez aussi retrouver le compte rendu des conseils sur la page « retour des conseils communaux »

Conseil Communal 2 Juillet 2020 : les avis et questions de Ecolo

  1. PCAR n°2 dit “Quartier Dendre-Sud” -Adoption définitive du projet.

Ecolo apprécie que le Collège ait tenu bon au sujet du cheminement cyclo-piéton secondaire situé à l’arrière des parcelles du chemin de Chièvres et de la rue de la cité : il fallait bel et bien le maintenir dans le PCAR. Ce cheminement qui -rappelons-le- est repris à l’Atlas ne fait aucunement double-emploi avec le Ravel comme on a pu le lire dans les remarques reçues des riverains suite à l’enquête publique. Ce cheminement n’a pas la même fonction que le Ravel et ne concerne pas les mêmes utilisateurs. Mais Ecolo comprend l’inquiétude des riverains qui verront peut-être un peu plus de passage au fond de leur jardin. C’est pourquoi, Ecolo plaide pour un aménagement qualitatif de cette voie pédestre de manière à préserver l’intimité des riverains.

 

  1. Règlements taxe et redevances applicables en 2020. Mesures d’allègement fiscal.

Les petits indépendants souffrent fortement des mesures prises pour faire face au Covid-19 et ont besoin de notre soutien. Ecolo appuie bien entendu les allègements de taxes proposés et toutes les mesures prises pour encourager les Lessinois à retrouver le chemin vers leurs commerces de proximité, comme par exemple la suppression des frais de stationnement sur la Grand’place.

Pour Ecolo, il n’ y a cependant pas que des mesures financières à prendre pour soutenir les commerçants. Nous comptons aussi beaucoup sur l’ADL pour qu’elle partage toute son expertise avec eux.  Enfin, alors que la plupart des activités qui drainent un large public vers le centre seront annulées cet été, il est primordial pour Ecolo que les autorités mobilisent tous les acteurs susceptibles de dynamiser le centre-ville. Il est important de le rendre attractif. Il nous apparaît incompréhensible que dans ce contexte, la proposition de certains indépendants d’occuper une partie de l’espace public ait été balayé d’un revers de main sous prétexte de sécurité. Un faux prétexte, puisque partout ailleurs cela se fait, ne fût-ce qu’à titre expérimental !

 

  1. Comptes communaux pour l’exercices 2019. Approbation.

A l’ordinaire :

Il n’y a pas de grosses surprises, et comme à chaque fois nous sommes impressionnés par ce que nous coûte l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, mais ce n’est pas un scoop !

D’habitude, nous pointons les coûts en matière de consommation énergétique. Cette fois, ils semblent contenus, mais c’est probablement plus en raison d’un hiver très doux que le résultat d’une politique d’économie d’énergie. Cette politique que vous êtes tenus de développer suite à l’adhésion à la Convention des maires n’est que balbutiante. Nous demandons à ce que vous l’activiez davantage et que vous procédiez à un monitoring des coûts énergétiques de chacun de nos bâtiments afin de mener les actions les plus efficaces pour chacun d’entre-eux.

Si nous souhaitons une administration qui fonctionne, il y a beaucoup de postes incompressibles dans le compte. Outre les postes énergétiques, il y a cependant un domaine où des économies pourraient être faites, c’est celui de la gestion des déchets. Certes cette gestion a un coût, mais celui-ci pourrait être réduit en menant de sérieuses campagnes en faveur d’une réduction des déchets. Le déchet qui ne coûte pas est celui que l’on ne produit pas. Un soutien actif des autorités communales en faveur du zéro déchet serait donc le bienvenu !

Enfin nous avons un questionnement sur deux points : la subvention de 35.000€ inscrite au budget pour le service de garde d’enfants à domicile ne semble pas avoir été versée en 2019 et la taxe sur les immeubles inoccupés semble ne pas avoir rapporté un seul euro! Comment expliquez-vous cela?

 

A l’extra-ordinaire :

Comme d’habitude, il y a beaucoup de projets inscrits au budget, mais au bout du compte, il y a peu de réalisation et avec la crise financière qui s’annonce il est peu probable que l’année en cours et les années à venir permettent de rattraper les retards.  Certes certains projets prennent des années avant d’aboutir ; nous ne nous attendions pas à ce que le moulin William soit rénové cette année même si plus de 2 millions sont inscrits au budget, mais il y a trop de projets qui restent en rade : on attend toujours la rénovation de la toiture de la bibliothèque de Deux-Acren, que des entretiens de voiries démarrent, notamment à la rue de la station et au chemin de chièvres, et que le dossier du chargeur à bateau cesse de pourrir. Ce patrimoine unique du passé industriel de Lessines pourra bientôt entrer au musée de la dentelle…

Inutile de dire qu’Ecolo est choqué de constater que moins de 5% du budget réservé à l’entretien des voiries et sentiers a été utilisé ( 23.532 € sur 600.000) !

Il y a une bonne surprise : c’est l’achat de vélos pour les services communaux! On attend plus que les pistes cyclables pour les faire rouler …

 

  1. Modifications budgétaires n°1 des servic es ordinaire et extraordinaire.

Outre les modifications liées à l’intégration des résultats des comptes 2019, ces modifications budgétaires sont essentiellement liées à la pandémie du Covid-19 : en dépenses supplémentaires, il y a principalement des ’investissements en matériel de protection contre ce virus qui sont en grande partie compensées par une diminution des dépenses en frais de personnel grâce au recours au chômage temporaire. Ecolo est cependant surpris que le budget prévu pour les plaines de vacances ait été complètement supprimé ! Si en raison de la pandémie, il est facilement imaginable que ces activités ne pourront pas être tenues comme les autres années, il est incompréhensible qu’elles soient complètement annulées alors que rien n’interdit leur tenues; la preuve en est : des camps scouts seront bien organisés cet été…

Enfin, vu la détérioration de la situation économique, nous pouvons nous attendre à ce qu’une prochaine modification budgétaire concerne la subvention octroyée au CPAS. Nous ne cachons pas que la situation sociale nous inquiète ! Selon toute vraisemblance,  le budget du CPAS ne suffira pas à faire face à cette situation ! Est-ce que des mesures ont déjà été prises? Est-ce que pour atténuer le choc financier qui l’attend, le CPAS a pu recourir au chômage temporaire comme cela a été le cas pour les services de l’administration communale ?

 

  1. Délégation au Collège en matière de marchés publics.

Pour des raisons pratiques, nous comprenons parfaitement que le Conseil accorde une délégation au Collège pour certaines dépenses, mais Ecolo a toujours estimé que la limite de 30.000 € accordée au Collège était trop importante. Aujourd’hui, nous devons non seulement redonner notre accord pour cette limite, mais de surcroît avec un effet rétroactif au 1er mai 2019 ! Ecolo ne peut être d’accord et votera contre.

 

  1. Article 60 du RGCC. Ratifications.

En cas d’erreur administrative, le recours à l’article 60 du Règlement Général de la Comptabilité Communale permet de débloquer une situation et d’éviter qu’un fournisseur ou prestataire de service soit lésé et doive attendre d’être payé alors qu’il a rempli le contrat qu’il a signé avec l’autorité communale. Cela permet d’éviter in fine une plainte en justice et donc des frais d’avocats pour les deux parties.

Ecolo constate que le recours à cet article 60 est de plus en plus fréquent et s’en étonne. Il tique aussi pour l’une des deux demandes qui nous est soumise. La demande en question est loin de concerner une somme anodine : il est question d’un marché de 42.455 € TVA comprise pour l’achat d’un pickup avec un contrat omnium.  Visiblement, ce marché n’a pas été traité dans les règles et comme il dépasse par ailleurs largement la délégation donnée au Collège en matière de marché public, Ecolo, cette fois, ne ratifiera pas la décision prise par le Collège d’appliquer l’article 60.

 

  1. Contrat de gestion entre la Ville et l’ASBL Coupole sportive. Avenant.

Vu que la plupart des missions de la Coupole Sportive ont été reprises par la Régie communale autonome, il est logique de mettre à jour le contrat de gestion et de revoir à la baisse les montants alloués. En fait, ce contrat de gestion aurait dû être revu depuis longtemps, et certainement depuis l’année dernière !  Le Covid n’est pour rien dans ce retard puisque l’avenant concerne aussi bien 2020 que 2019 ! C’est un avenant avec un  effet rétroactif de plus d’un an  !

 

17 Règlement communal relatif aux permis de végétalisation des façades.

En octobre 2019, Ecolo proposait aux conseillers communaux un règlement pour inciter les Lessinois à végétaliser leur façade qui avait suscité -croyons-nous à l’époque- un certain intérêt de la majorité.  Le temps passant, Ecolo revenait à la charge lors du  conseil communal de février 2020.

Finalement, tout en reconnaissant un beau travail d’équipe des services administratifs réalisé dans des conditions pas toujours optimales vu la pandémie, la majorité nous propose ce soir un règlement très décevant. Ecolo n’y voit aucune volonté politique de rencontrer  le premier objectif de son projet qui était le soutien aux initiatives citoyennes visant à végétaliser les façades pour -rappelons-le- améliorer :

  • l’assainissement de l’air en fixant les poussières et certains polluants sur les feuilles ;
  • la protection de la façade contre l’humidité ;
  • l’isolation thermique et acoustique du bâtiment ;
  • l’enrichissement de la biodiversité en offrant le gîte et le couvert aux insectes et aux oiseaux ;
  • le renforcement d’un « Maillage vert » ;
  • l’embellissement du quartier en rendant le cadre de vie plus agréable.

L’article 5 de votre règlement sabote complètement la philosophie de ce projet : exiger que les travaux soient  réalisés par une entreprise professionnelle revient à décourager tout citoyen à rendre plus vert sa façade, sa rue, son quartier ! Quel est le Lessinois qui va chercher un entrepreneur pour enlever une dalle de trottoir et faire un trou pour y placer une plante alors que certains l’ont fait de leur propre chef sans problème jusqu’à présent ? Et quel est l’entrepreneur qui va accepter ce type de contrat, qui va accepter de remettre à son tour un dossier à l’administration pour obtenir l’autorisation de creuser un trou de moins d’un mètre carré?

Nous aurions souhaité des démarches administratives moins lourdes, moins coûteuses, en association avec les services travaux de la ville, nous aurions souhaité que la majorité facilite vraiment la verdurisation de la ville et donne envie aux citoyens de participer largement  à cette démarche. Ecolo voit clairement aujourd’hui quels sont les choix qui ont été posés par la majorité. Ces choix  ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux liés à ce projet! . Ecolo ne votera donc pas ce nouveau règlement.

 

20 Question

 Questions relatives à la mobilité à Lessines et ses villages (Philippe Hocepied)

En raison des travaux de réfection du rond-point du Castel à Ollignies, les bus de la lignes 87 sont déviés et ne desservent plus le village d’Ollignies. Les habitants de ce village sont lourdement pénalisés s’ils n’ont pas de véhicule : ils n’ont plus la possibilité de se rendre dans le centre de Lessines, ou de rejoindre les gares de Silly ou d’Enghien.

Un habitant de ce village s’est fait le porte-parole de ces usagers lésés et a adressé au Collège une demande pour qu’il intervienne d’une manière ou d’une autre afin qu’une solution à cette situation soit trouvée. Pourriez-vous communiquer au Conseil la suite que vous avez donnée à cette demande ? Avez-vous contacté le TEC pour parcourir avec elle les pistes de solution?

De manière générale, Lessines et ses villages sont très mal desservis par le TEC : les lignes et horaires ne couvrent pas les besoins de ceux qui sont dépendants des transports en commun ou de ceux qui souhaiteraient laisser leur véhicule au garage et privilégier les transports en commun afin de diminuer leur empreinte énergétique.

Aujourd’hui, n’ayons pas peur des mots, le TEC ne remplit pas sa fonction de service public et n’est pas à la hauteur des enjeux auxquels notre société est confrontée ! Le TEC fonctionne comme une vieille administration ronronnante qui s’auto-satisfait juste de faire circuler des bus, même s’ils vont nulle part et roulent à vide !

Il est temps que ça change, et que les Lessinois puissent compter sur une vraie offre alternative de mobilité ! Ecolo Lessines pense qu’une action des autorités locales est essentielle pour que ça change. Ecolo Lessines pense aussi que les Lessinois devraient  être associés à cette action pour que leurs besoins et leurs attentes soient vraiment pris en considération. Pour Ecolo, il serait opportun de remettre en place un groupe de travail, éventuellement en collaboration avec la CCATM.

Quelle est la position du Collège à ce sujet ? Envisage-t-il de prendre le taureau par les cornes et de se donner les moyens de faire entendre la voix des Lessinois auprès du TEC ?