Compte-rendu du CC du 24 Mai 2018

« Un budget de belles promesses mais des comptes qui traduisent la lenteur des projets. »

Les comptes 2017 ont été approuvés par la majorité. Toute l’opposition s’est abstenue, mais seul Ecolo a justifié son vote.

Pour Ecolo, les comptes d’une Commune sont un indicateur du dynamisme de la majorité, et force est de constater que la majorité ne tient pas ses promesses à Lessines: à peine 12 % des montants budgétés ont été utilisés ! De nombreux projets ont pris du retard, voire même ont été reportés aux calendes grecques : rénovation de la place de Deux-Acren, connexions à l’Hôpital-Notre-Dame à la Rose, entretien des routes, logements à construire à l’angle de la rue de Grammont et de la Reinette, toitures des écoles à Ghoy, à Deux-Acren et à la Gaminerie, abords du complexe sportif, piste d’athlétisme, rénovation des bâtiments des services travaux,etc.

Certes les comptes sont équilibrés, mais Ecolo rappelle que les taux d’intérêts restent bas – ce qui a une influence favorable sur la charge des emprunts- alors que la charge fiscale pour les Lessinois reste à son maximum !

Restons dans les chiffres : 600.000 € ; c’est ce que la majorité budgétise pour réaliser des travaux de rénovation urgents à la piscine. Le problème des fuites d’eau dénoncé par Ecolo depuis des mois est enfin pris au sérieux ! Par la suite, une rénovation en profondeur devrait suivre. Mais l’échevin a confirmé une mauvaise nouvelle : Lessines ne pourra pas compter sur l’aide prévue par le plan piscine de la Région wallonne…

81 est le numéro d’un sentier supprimé à Ghoy. Puisqu’un bâtiment est déjà construit depuis plusieurs années sur son assiette, il n’était plus utilisable. Pour Ecolo, c’était l’occasion de rappeler encore une fois la nécessité d’établir un cadastre des sentiers et de donner à ce sujet un rôle actif à la CCATM.

10.000 €, c’est ce que coûteront aux partenaires wallons un projet de développement touristique autour de la Dendre à l’initiative de la Flandre. C’est un projet qu’ Ecolo soutient, même si la répartition de ces 10.000€ entre les différents partenaires que sont les villes de Lessines et de Ath et la province du Hainaut n’est pas encore définie.


Compte-rendu du CC du 26 Avril 2018

Deux présentations ont été données au cours de ce Conseil, l’une pour faire le bilan de quinze ans de partenariat avec la ville de Bobo-Dioulasso, une autre pour présenter les comptes de la Régie Communale Autonome pour le Sport Lessinois et ce, juste avant de mettre au vote une nouvelle convention entre cette Régie et la ville pour 2018.

Cette nouvelle convention est la même que celle de l’année dernière et ne concerne que la gestion du centre sportif. Pour Ecolo, pour des raisons de bonne gestion, la Régie doit aussi, à court terme, reprendre les activités de la piscine dont l’état est de plus en plus préoccupant. A ce sujet, l’échevin des sport a annoncé que les fuites d’eau qui préoccupent Ecolo depuis plus d’un an sont en partie maîtrisées et qu’ une fermeture des infrastructures est envisagée durant les congés d’été pour procéder à des travaux plus substantiels.

Pour rester dans le domaine sportif, notons qu’un nouveau cahier des charges pour les terrains de foot synthétiques a été approuvé. Dans celui-ci, la 2° sous couche du revêtement est prévu en granulat de liège qui est -cette fois- un matériau sans risque pour la santé des sportifs. Pour la nouvelle piste d’athlétisme, en revanche, les nouvelles sont moins bonnes : elle est remise à plus tard et, en attendant, l’actuelle piste située à la gaminerie sera légèrement rénovée.

Si au sujet de la Régie, les membres de l’opposition n’ont pas tous la même analyse, ils ont parlé d’une seule voix pour rejeter l’achat pour 295.000 € d’un bâtiment sur la Grand’Place dans le but de le louer à un restaurateur ! Pour l’échevine du Commerce, cela rentre dans la cadre de la redynamisation du centre-ville. Pour l’opposition, la ville n’a pas à se substituer à une agence immobilière. Pour la redynamisation, Ecolo fait davantage confiance aux primes aux nouveaux commerces et à la rénovation accordées par l’ADL.

Enfin, le Conseil a approuvé à l’unanimité la suppression de deux sentiers qui n’étaient plus utilisés depuis au moins 18 ans. Ecolo a reconnu que les remembrements ont rendu obsolètes de nombreux sentiers, et notamment ces deux-là, mais estime qu’il est nécessaire de reconsidérer un maillage de sentiers et voies cyclables qui serait en adéquation avec l’urbanisation. Pour l’Échevin de la mobilité, la situation ne nécessite pas une réflexion particulière : nous entretenons dit-il les chemins fréquentés, pour les autres, tant pis… Pour Ecolo, c’est malheureusement le meilleur moyen pour que les sentiers disparaissent, et cette politique manque de vision !


Compte-rendu du CC du 22 Mars 2018

Ecolo s’est abstenu lors du vote de la 1er modification budgétaire de l’année car la charge énergétique n’est toujours pas maîtrisée.
Alors que les sommes prévues au budget pour payer les factures de gaz et d’électricité augmentent chaque année, il nous faut encore ajouter 6.600 EUR pour payer les factures de 2017 ! Ecolo a une nouvelle fois réclamé un audit énergétique de tous les bâtiments communaux et la mise en œuvre d’un plan de réduction de la consommation d’énergie. A entendre la majorité, il n’est pas exclu que, cette fois, Ecolo ait été entendu. Qui vivra, verra…

Un bel avant-projet a été mis sur la table du Conseil : la création d’un Ecoparc pour accueillir des artisans et des PME autour de la Ressourcerie et du parc à conteneurs. Pour que cet Ecoparc soit une réussite, Ecolo a insisté pour que les citoyens, en particulier les riverains immédiats, soient associés au projet bien avant qu’il arrive dans sa phase terminale, contrairement à ce qui se fait habituellement.
Certes, le dossier n’avancera que lorsque les subsides seront accordés, mais Ecolo a d’ores et déjà annoncé qu’il reviendra avec cette revendication car il a bien compris que, en matière de participation citoyenne, la majorité s’en tiendra comme à son habitude au minimum légal.

Le projet d’aménagement des abords du centre sportif a aussi fait l’objet d’une remarque d’Ecolo : pour pouvoir créer une nouvelle bande de circulation sur le Boulevard de Schevenels, la piste cyclable entre le rond-point et l’avenue de Ghoy devrait être sacrifiée !
Apparemment, cette idée inacceptable a complètement échappé à la majorité qui promit d’approfondir la question.

A propos de question, aux 3 posées par Ecolo [1] à la fin du Conseil,
le citoyen jugera par lui-même de la qualité des réponses :

* Les stages de printemps n’ont pas besoin de publicité pour rencontrer un franc succès; la majorité reconnait cependant qu’elle
peut mieux faire en matière de communication ;
* Le gaspillage énergétique à la maison de retraite du CPAS n’est pas prêt de cesser en raison de l’état du bâtiment et des mauvaises
habitudes de certains membres du personnel… ;
* Pour la majorité, le citoyen sait toujours à qui s’adresser quand il a une demande spécifique à formuler et les canaux de communication
sont nombreux et efficaces (sic).


Compte-rendu du CC du 22 Février 2018

Deux motions ont fait l’objet de débats au cours de ce Conseil dont le menu était très léger.

La première concernait les visites domiciliaires. La majorité a défendu une motion légèrement différente sur la forme de celle qu’Ecolo avait présentée. Dans le but de recueillir une majorité très large, c’est la version de la majorité qui a été votée par tous les conseillers à l’exception d’I. Privé et de C. Lepoivre, qui se sont abstenus.

Une autre motion déposée par Ecolo contre la privatisation de Belfius a également été approuvée à l’unanimité, moins les conseillers MR qui se sont abstenus.

Pour le reste, on apprendra que la Cour d’appel de Mons a donné raison à la ville dans le litige qui l’oppose à la Région wallonne et à la Province dans le cadre de la fixation de la « taxe carrières »,
que le Ravel sur la ligne 87 sera finalisé avant les élections, et que, en réponse à deux questions déposées par Ecolo:

  • la ville soutient (assez mollement) l’initiative « Ambassadeurs de la propreté »
  • les bermes centrales de la chaussée Victor Lampe devraient être réaménagées pour plus de sécurité par la Région wallonne dans un délai non précisé.

 


Compte-rendu du CC du 25 Janvier 2018

Dans une ambiance décontractée tous les points qui demandaient une décision ont été votés à l’unanimité excepté le point concernant la taxe communale à charge des entreprises de carrières.

La Région -qui est l’autorité de tutelle qui contrôle la commune- a refusé d’approuver la taxe que la commune souhaite imposer aux carrières et elle promet en retour de donner de l’argent à la commune pour remplacer cette taxe qui ne serait pas perçue.

Mais ce mécanisme de compensation est bancal sur le plan juridique et risque de ne pas être validé par l’Europe. Les deux entreprises de carrières installées sur notre commune font des bénéfices importants et paient très peu d’impôts. Par ailleurs, les carrières génèrent un important charroi qui détériore nos routes. Quand on sait que la rénovation des ponts de la route industrielle qui dessert spécifiquement les carrières coûtera au bas mot 1,5 million d’Euros, Ecolo estime la taxation des carrières tout-à-fait légitime. A 3 exceptions près, le conseil communal a voté l’autorisation pour le collège à introduire un recours en suspension et en annulation contre l’arrêté de tutelle. Le PS”officiel” encore diminué d’un membre a voté contre ce recours tandis que Libre s’est abstenu.

Les primes communales pour l’installation de commerces et la modernisation et rénovation de cellules commerciales ont toutes deux remporté un vif succès.

La réponse à notre question sur l’état des routes nous certifie que tout est mis en oeuvre pour un suivi dans les mois qui viennent. Quant à celle sur l’état des fossé, elle invite les citoyens à signaler les problèmes au service des travaux qui fera en sorte de les résoudre.