Nos conseillers communaux préparent le prochain conseil communal et publient ici leurs interventions, questions et propositions. En faisant défiler la page vous retrouverez les conseils précédents. Vous pouvez aussi retrouver le compte rendu des conseils sur la page “retour des conseils communaux”

Préparation du Conseil communal du 28 mai 2019 : les avis d’Ecolo

3.   Comptes communaux pour l’exercice 2018

A l’ordinaire, pourriez-vous nous expliquer pourquoi les taxes pour les logements inoccupés de 198.640,80 € en droits nets de 2016  n’apparaissent dans les recettes ni en 2017 ni en 2018 alors que 98.000€ avaient été prévus au budget.

On note une nette augmentation des transferts, en particulier vers le CPAS qui doit à l’évidence répondre à la précarisation croissante d’une partie de la population en raison des mesures du gouvernement sortant.

Ce sont les premiers comptes depuis longtemps où les  dépenses en matière d’ énergie semblent stabilisées. C’est avec impatience qu’Ecolo attend les effets du projet Pollec pour voir à l’avenir une vraie diminution des dépenses énergétiques.

Ce qui a déjà diminué en revanche ce sont les recettes liées aux droits d’emplacements sur les marchés; et ça, ce n’est pas une bonne nouvelle! C’est révélateur d’un déclin du marché. Ecolo demande depuis des années que des initiatives soient prises pour le redynamiser!

Enfin, à l’heure où les pouvoirs publics doivent lutter contre la fracture numérique, la faible utilisation du budget prévu pour l’Espace Public Numérique nous interpelle : à peine 23% du budget est utilisé. La majorité peut et doit mieux faire en cette matière !

Au budget extra-ordinaire, le taux de réalisation par rapport au budget est supérieur à ce que l’on a connu les autres années qui était d’habitude très très bas ! Nous devons y voir sans doute l’effet “année électorale”. Mais certains dossiers aussi ont pu enfin vraiment démarrer; pointons par exemple la mise en conformité des ponts de la route industrielle -dossier à l’étude depuis 2012- et les travaux à l’école communale d’Ollignies à l’étude depuis 2013. Il y eu a pas mal d’achats aussi de véhicules, de machines et de matériel pour les services travaux et les services communaux. Pour ceux-ci, toutefois, l’informatisation semble avoir pris du retard !

Des retards, il y en a souvent, mais parfois un retard a un effet positif : c’est le cas au sujet du réaménagement de l’aire de stockage des service travaux, au budget depuis 2016. Ecolo présume que les 650.000 € non utilisés seront ré-affectés pour aménager le nouveau site dont nous parlerons plus tard lors de ce Conseil.

Enfin, nous pointons toujours le manque d’investissement en faveur des pistes cyclables : des 155.000 € prévus au budget depuis 2017, pas un euro n’a été dépensé ! Les pistes cyclables à Lessines: ce n’est pas une affaire qui roule, il est temps de changer de braquet.

 

 4.        Modifications n°s 1 des services ordinaire et extraordinaire du budget communal de l’exercice 2019.  Approbation.

Beaucoup de modifications ne nous surprennent pas. Certaines, comme à chaque modification budgétaire sont purement techniques, d’autres moins.

A l’ordinaire, Ecolo est heureux de voir que le projet de supracommunalité “Val de la Dendre” sera reconduit et a maintenant été inscrit au budget. Nous constatons aussi que les transferts en faveur de  l’ASBL Coupole Sportive et de la Régie Communale autonome correspondent maintenant bien aux budgets de ces deux entités sportives.

Deux prévisions financières nous surprennent. D’une part, les recettes liées à la taxe sur le stationnement des véhicules en infraction à la zone bleue augmentent de 67% !.C’est peut-être une bonne chose pour les finances communales, mais c’est peut-être aussi révélateur d’une méconnaissance des Lessinois par rapport aux règles en matière de zone bleue. Un effort d’information serait sans doute utile. D’autre part -et c’est en soi une bonne nouvelle- les dépenses liées aux gaz et à l’électricité sont revues drastiquement à la baisse (elles chutent pour certains bâtiments de 27%!). Ecolo a souvent pointé cette dépense qu’il estimait non-maîtrisée. Ecolo attend beaucoup des actions prévues en faveur de l’énergie durable dans le cadre du projet Pollec mais doute toutefois qu’elles aient déjà produit leurs effets. Comment la majorité explique-t-elle donc cette performance?

A l’extraordinaire, Ecolo constate que le projet de logements à l’angle de la rue de Grammont et de la ruelle de la Reinette refait surface. Il avait été “oublié” dans le budget 2019. L’oubli est donc réparé. En ce qui concerne les autres augmentations de crédit, elles correspondent à des projets qu’Ecolo approuve; citons notamment le remplacement de la toiture de la Gaminerie, l’installation de conteneurs pour la collecte des déchets ménagers ou le remplacement de lampes d’éclairage public par des lampes moins énergivores.

 

11.       Aménagement d’un espace multisports à Bois-de-Lessines.

Dommage que nous soyons passés à côté des subsides mais  nous l’avons déjà dit, nous n’allons  pas répéter la même chose ad vitam eternam. Il s’agit d’un terrain multisport: tennis, volley, badminton, basket, mini foot … Sur le papier, c’est très bien, mais qu’en sera-t-il de la gestion et du  contrôle au jour le jour? Elle pourrait être problématique étant donné l’éloignement du personnel responsable des infrastructures sportives. Quand on sait qu’il y aura une fréquentation indéterminée d’utilisateurs et donc montage et démontage des filets, on peut craindre une usure et des dégradations rapides du matériel. Bien qu’il faille éviter à tout prix de tomber dans le travers de remplacer l’emploi par le bénévolat, dans ce cas précis, on pourrait envisager de faire appel à un (ou plusieurs) bénévole(s), pour autant qu’il soit correctement couvert par une convention.

 

12. Appel à projets communaux dans le cadre de la “supracommunalité” lancé par la Province de Hainaut pour les années 2019-2020.

Le projet lancé en 2017-2018 mérite d’être prolongé.  Il permet une valorisation de la Dendre et des chemins de halage. Son objectif principal est de développer un tourisme vert et de la mobilité douce. Ce projet a aussi le mérite d’ouvrir Lessines vers l’extérieur puisqu’il est réalisé en collaboration avec Ath et Enghien. Ecolo note qu’un des objectifs affiché est aussi  l’amélioration des espaces verts. Nous demandons à ce que cela se fasse aussi dans le but d’améliorer la biodiversité.

 

 

13. Plan d’Investissement Communal 2019-2021.

Ecolo a toujours trouvé que les services travaux étaient mal lotis et était peu convaincu par le projet de rénovation qui était envisagé sur le site actuel. C’est une excellente idée de profiter des subsides dans le cadre du prochain Plan d’Investissement Communal pour développer un tout nouveau site nettement plus adapté et qui intègre dès sa conception une approche énergétique durable. C’est un beau projet aussi pour le personnel qui va pouvoir travailler dans de meilleures conditions et accueillir dignement les Lessinois qui s’adressent à lui. Toutefois pour que ce projet puisse pleinement se réaliser, il nous faut racheter le site Herremans, appelé anciennement site Burens. Ce rachat est-il en bonne voie?  Par ailleurs, on sait que ce site est pollué. A-t-on déjà une idée de l’étendue et de la nature de la pollution?

 

19. Contrat de gestion entre la Ville de Lessines et la RCA.

Ecolo pointe un manque de rigueur dans ce dossier. Le contrat de gestion précédent est arrivé à échéance en octobre 2018, c’est-à-dire il y a plus de 6 mois. Et ce retard n’a pas été mis à profit pour peaufiner le nouveau contrat : celui présent dans le dossier est une copie conforme de l’ancien ! Ecolo se demande pourquoi la ville n’en a pas profité pour transférer la gestion de la piscine à la RCA. La RCA va lancer un projet de démolition-reconstruction de la piscine alors que contractuellement elle n’a toujours aucun droit sur cette piscine

 

20. Convention de partenariat avec l’ASBL Taxistop.

Comme le souligne  le plan de cohésion sociale, la  mobilité est un vrai  problème pour bon nombre de Lessinois, en particulier pour les plus faibles d’entre eux qui ne  peuvent investir dans une voiture. C’est aussi un problème pour ceux qui cherchent une alternative à la voiture en raison de la faiblesse de l’offre de transport en commun. Ce projet de partenariat avec Taxistop  vient donc bien à point.  Il y a lieu bien entendu de le faire connaître pour qu’il rencontre son public. En matière de mobilité, la majorité ne doit cependant pas en rester là ! Elle doit aussi favoriser la mobilité douce et faire du lobbying auprès des TEC et de la SNCB pour que ces deux sociétés améliorent leurs offres sur et autour de Lessines.

 

21. Appel à projets relatif au Plan de cohésion sociale pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2025.

Ecolo soutient ce projet mais regrette que le Plan de Cohésion sociale ne réponde pas à tous les objectifs fixés par la Région wallonne. Il manque dans ce nouveau PCL des actions pour le droit à l’alimentation et le droit à la participation citoyenne et démocratique, aux technologies de l’information et de la communication. Comment le Collège explique-t-il cela ?

 

22. Regroupement de l’école libre de Wannebecq avec l’école communale primaire de Wannebecq.

Voici un exemple de rationalisation et de cohésion entre les différents réseaux d’enseignement cher à Ecolo. C’est aussi un bon moyen pour pérenniser l’école dans ce village. Pratiquement, l’école maternelle libre autonome intégrera l’école communale primaire à partir de la rentrée prochaine. Est-ce que le problème posé par l’absence de sanitaires adaptés pour des tout petits sera réglé d’ici là ?