Nos conseillers communaux préparent le prochain conseil communal et publient ici leurs interventions, questions et propositions. En faisant défiler la page vous retrouverez les conseils précédents. Vous pouvez aussi retrouver le compte rendu des conseils sur la page “retour des conseils communaux”

Conseil Communal 30 Janvier 2020 : les avis et questions de Ecolo

  1. CPAS. Budget pour l’exercice 2020.

Les temps sont durs pour une frange de plus en plus large de la population. Les mesures prises par les derniers gouvernements au fédéral plongent de plus en plus de citoyens dans la précarité.  Sans les actions du CPAS, la situation serait pour eux bien plus dramatique encore.

Pour les CPAS, au fil des mois, la situation devient financièrement de plus en plus critique, et celui de Lessines n’échappe pas à ce constat. Les budgets ne pouvant pas en permanence augmenter, des choix doivent être faits. Ecolo peut le comprendre. Mais pour Ecolo, ces choix ne peuvent porter atteinte à la qualité des services proposés aux bénéficiaires du CPAS. Or certaines décisions prises et qui transparaissent dans le budget nous inquiètent. Globalement, la volonté de la majorité de compresser les frais de personnel présente un risque de surcharger les travailleurs du CPAS, de les épuiser et de déstabiliser les équipes en place, avec -in fine- des conséquences directes pour les bénéficiaires. Plus spécifiquement, nous ne pouvons accepter que vous diminuiez le budget pour le personnel de l’aide sociale et de la réinsertion professionnelle.  Alors que ce personnel est plus que jamais nécessaire pour aider ceux qui bénéficient du RIS à se réinsérer dans la vie professionnelle.

Pour Ecolo, d’autres choix doivent être posés, notamment en augmentant les synergies entre les services du CPAS et les services communaux. Il y a probablement moyen de dégager des moyens financiers en faisant collaborer davantage des services transversaux comme les services des achats, informatique, ou des ressources humaines, par exemple. Des doubles emplois pourraient certainement être ainsi évités. Ce n’est certes pas le moyen le plus facile à mettre en place -nous en sommes conscients- mais c’est celui qui à terme aura le moins d’impact négatif pour les bénéficiaires du CPAS.

  1. Budget extraordinaire. Voies et moyens

Pour ce qui concerne la facture de 4.114 € pour des travaux d’abattage d’arbres, le Collège peut-il préciser quels sont les arbres concernés ? Peut-il justifier pourquoi ces travaux n’ont pas pu être réalisé par les services travaux et s’il compte remplacer les arbres abattus ?

  1. Assemblée citoyenne participative.

Voici un projet cher à Ecolo ; il permet d’enrichir la démocratie. Nous aimerions le soutenir à 200% ; mais nous sommes déçus de voir que le dossier qui nous est soumis est pratiquement vide.  Une participation citoyenne ne s’improvise pas.  Pour que l’Assemblée citoyenne fonctionne, il faut  qu’elle soit ouverte à tous et détachée de tout esprit électoraliste.  On rencontre ces objectifs en pratiquant un tirage au sort, mais on ne comprend pas trop comment ce tirage au sort se fera et quel est  le tempo prévu pour que l’Assemblée puisse être constituée rapidement. En Communauté germanophone où il existe depuis l’automne dernier une Assemblée citoyenne et un Conseil citoyen constitué de 24 membres, 1.000 citoyens ont à l’origine été tirés au sort. Il faut à Lessines aussi prévoir dès le début du processus de désignation des membres de l’assemblée un réservoir de membres pour remplacer ceux qui ne souhaitent pas participer à cet exercice démocratique ou qui le souhaitent , mais dont les circonstances de la vie ne leur permettront pas une participation assidue aux débats.

Le terme débat est important pour Ecolo, et à notre grande déception, est absent dans le dossier !  La majorité voit cette assemblée citoyenne comme un organe consultatif comme un autre alors que pour Ecolo, elle doit aussi une arène de débats et de formulation d’idées. Dans ce cadre, la question de la gestion des débats doit être posée. Comment seront gérées les réunions ? A quelle fréquence ? L’assemblée recevra-t-elle le soutien de facilitateurs comme cela se voit dans d’autres assemblées citoyennes qui ont déjà vu le jour ? Ou de modérateurs pour que personne ne puisse accaparer la parole, et pour que toutes les voix soient entendues ? D’autres questions se posent : quels moyens financiers seront mis à sa disposition ? Les participants pourront-ils compter sur le support de l’administration pour avoir tous les éléments à leur disposition pour pouvoir prendre des positions en toute indépendance et connaissance de causes ?

Certes, l’assemblée sera autonome et il lui appartiendra d’établir son propre règlement d’ordre intérieur, mais pour Ecolo, en l’état, le dossier n’est pas suffisamment préparé et cette impréparation risque de compromettre le développement de ce beau projet.

 

  1. Modifications de diverses voiries.

Modification du sentier n° 74 

Aujourd’hui, la situation sur le terrain ne correspond déjà pas à ce que nous renseigne les plans ; dans les faits, sur la parcelle concernée par la demande de modification, le sentier n°74 est déjà déplacé. Par rapport à la situation actuelle, il y a en définitive pas beaucoup de changement. Il faudra toutefois bien veiller à ce que les modifications qui seront faites soient réalisées de telle manière que le sentier reste clairement identifiable. Ecolo insiste une nouvelle fois pour que la majorité établisse une cartographie des sentiers de l’entité qui soit à jour et accessible facilement à tous. Idéalement pour que nos sentiers vivent et se développent, Ecolo recommande qu’ils soient balisés.

  1. Règlements de police en matière de circulation routière. .

Modification au Chevauchoire de Viane.

Ecolo salue la volonté de la majorité de chercher une solution pour diminuer les nuisances liées au trafic que subissent les riverains du Chevauchoire de Viane.  Tester pendant 6 mois la mise en sens unique d’une portion de cette rue est une option intéressante. Pour Ecolo, il est cependant important d’informer la population au préalable et d’être à son écoute pendant toute la durée du test. La majorité doit veiller aussi à ce que le remède ne soit pas pire que le mal en reportant les nuisances sur d’autres voiries du quartier. Lorsqu’elle analysera les effets de son test, Ecolo demande qu’elle ne sonde pas seulement les riverains de la portion de rue concernée , mais aussi ceux des voiries adjacentes !

 

Question d’Ecolo

Végétalisation des façades (Dominique Pasture)

Lors du Conseil Communal du 5 septembre 2019, une très large majorité s’est dégagée pour soumettre aux services de l’administration un projet de règlement proposé par Ecolo visant à  permettre aux citoyens qui le souhaitent une végétalisation de  leur façade.

Nous arrivons tout doucement au printemps, saison propice aux plantations,  et nous nous demandons où en est cette étude.

Pouvons-nous espérer que ce règlement puisse être d’application pour le printemps qui arrive ?