Nos conseillers communaux préparent le prochain conseil communal et publient ici leurs interventions, questions et propositions.
En faisant défiler la page vous retrouverez les conseils précédents.

Vous pouvez aussi retrouver le compte rendu des conseils sur la page « retour des conseils communaux »

Préparation Conseil Communal 28.09.2017

Préparation Conseil Communal 28.09.2017

  1. Règlement d’ordre intérieur du Conseil communal.

Ecolo demande à la majorité de retirer son projet de modification du règlement intérieur du Conseil communal. En limitant la possibilité à un Conseiller de ne poser qu’une seule question de 2 minutes maximum, la majorité ne se grandit pas !

Dans le contexte actuel où il y a une grande défiance vis-à-vis de la classe politique, la transparence et les lieux de débats doivent chaque jour être renforcés. Avec son projet, la majorité prend une mauvaise voie : elle emprunte la voie de ceux qui, une fois arrivé au pouvoir, pensent avoir toujours raison !

On peut discuter de la qualité des échanges lors de l’exercice des questions orales, mais la majorité ne peut empêcher que ses échanges aient lieu. Et si leur qualité n’est pas toujours à la hauteur espérée par certains, la majorité doit aussi faire son examen de conscience : elle fait, elle aussi, de longues digressions sans finalement répondre à la question posée.

En voulant museler l’opposition comme la majorité à l’intention de le faire, elle porte une grave atteinte à la démocratie. A l’analyse, les questions posées sont rarement longues puisque le règlement en vigueur n’autorise déjà pas un vrai débat. Elles ne peuvent cependant pas être réduites à deux phrases car un minimum de contextualisation est souvent nécessaire. Elles n’ont pas toujours une « connotation politique » ; elles sont souvent en fait simplement le reflet des questions que les citoyens nous posent.  Nous interdire de les poser, équivaut donc à refuser aux citoyens le droit de s‘exprimer.

Ecolo demande que si modification du règlement il doit y avoir, c’est pour améliorer la qualité des échanges, pas pour museler l’opposition ! Peut-être faudrait-il juste inviter les uns et les autres à s’abstenir de lancer de stériles attaques personnelles  !

  1. Octroi d’un subside extraordinaire à l’ASBL Office de Tourisme pour l’acquisition de vélos.  

Grâce à ce projet de la Wallonie picarde, l’office du tourisme fait pour une fois autre chose que la promotion de l’Hôpital Notre dame à la Rose.  Il est interpellant de constater qu’il n’a toutefois pas trouvé  un peu moins de 1.500 € dans son budget pour remplir sa mission …

Ecolo soutient le projet « La Wallonie à vélo », et espère que cet achat de 6 vélos sera complété par d’autres initiatives en faveur de la mobilité douce. De plus en plus de touristes viennent dans notre région qui a plein d’atouts. C’est tant mieux. Mais si les vélos ont une finalité touristique, ils doivent aussi pouvoir bénéficier à notre propre population. Ce service de location de vélo doit être connu des Lessinois, et ils devraient pouvoir en bénéficier, éventuellement, à un tarif préférentiel. Ecolo demande que cet aspect soit étudié.

11. Questions posées par les Conseillers.

11a Fermeture du chemin du Ponchau

Sur la page Facebook de la ville de Lessines, on annonce la fermeture du chemin du Ponchau  à Wannebecq du 25 septembre 2017 au 31 mars 2018. C’est-à-dire que pendant plus de 6 mois, l’accès à Papignies ne sera plus possible que par la N21 et que les usagers du chemin du Ponchau et, en particulier, les habitants de Wannebecq n’ont plus accès –notamment-à la gare de Papignies !

On peut s’étonner que pour une telle fermeture de longue durée, les habitants des villages de Wannebecq et de Papignies n’aient pas été prévenus et qu’une signalisation locale n’ait pas été mise en place. La ville de Lessines compte-t-elle exiger au SPW  la mise en place d’une signalisation adéquate ?

Dans cette question, nous présupposons que les travaux qui justifient la fermeture du chemin de Ponchau ne peuvent pas être différés. Néanmoins, cette fermeture pose question.

Un nouveau pont a été construit pour passer au-dessus de la nouvelle route express. Ce pont est bizarrement en décalage par rapport à l’axe du chemin de Ponchau. Lors de l’enquête publique, le SPW a justifié ce décalage aberrant : c’était pour éviter de devoir couper la route pendant 6 mois ! Aujourd’hui, nous avons un pont décalé et une coupure de 6 mois ! Comptez-vous demander des explications à la Région ?


11b Less’art est un groupe d’artistes lessinois, Lessines se doit de l’héberger.

Depuis début août, c’est un plaisir de contempler la vitrine de l’ancien magasin Grafiti dans le haut de la Grand rue. Les artistes-amateurs y exposent leurs oeuvres et y travaillent. Ceux-ci ont beaucoup apprécié le dévouement du personnel de l’ADL qui a mis leurs peintures en évidence aussi dans toute la ville.

Malheureusement ce lieu n’est que temporaire et l’exposition fermera ses portes fin du mois. De plus, ces artistes qui occupaient des locaux au Centre culturel ont vu leur espace de travail se réduire à une petite pièce  alors que les adhésions se font de plus en plus nombreuses (actuellement 40 personnes).

Cette situation les a contraint à rechercher  un autre endroit pour s’installer et stoker leur matériel et  leurs chevalets.

C’est le comble pour ce groupe d’artistes lessinois:  ni la commune, ni le Centre culturel n’ont pu mettre aucun local adéquat à leur disposition. C’est la commune de Flobecq qui les accueille… à bras ouverts.

Il faut garder Less’Art sur Lessines car ce groupe fait vivre notre commune. Lors de l’exposition actuelle, il a accueilli de nombreux élèves et  certains d’entre eux ont même demandé de pouvoir s’inscrire à l’atelier de peinture.

Ecolo vous demande de revoir votre décision. Il y a des bâtiments vides dans la commune: l’ancienne justice de paix à Deux-Acren qui a un tout nouveau toit, les bâtiments scolaires qui sont vides les soirs et les week-end pour ne citer que quelques exemples.

Le collège veut-il bien accéder à notre demande?