Nos conseillers communaux préparent le prochain conseil communal et publient ici leurs interventions, questions et propositions. En faisant défiler la page vous retrouverez les conseils précédents. Vous pouvez aussi retrouver le compte rendu des conseils sur la page « retour des conseils communaux »

Préparation Conseil Communal 23.11.2017

  1. Fiscalité communale pour les exercices 2018 et 2019.

Taxer les immeubles inoccupés de manière progressive et en tenant compte du nombre de niveaux inoccupés a du sens pour Ecolo si c’est pour inciter les propriétaires à remettre leur bien sur le marché. Cette taxe n’a pas pour vocation de remplir les caisses de la ville ; elle doit être un outil de lutte contre la spéculation. Ceci dit, quand on voit le nombre d’immeubles inoccupés dans le centre-ville et ce que rapporte la taxe (aucune rentrée en 2016 !) , Ecolo se pose des questions.

Est-ce à dire que les propriétaires spéculateurs ont trouvé une parade pour échapper à la taxe ?

Et dans ce cas, que compte faire le Collège ? Ou faut-il penser que la taxe fait son effet et que les propriétaires ont obtenu une dérogation parce que leur bien sera remis incessamment sous peu sur le marché locatif ?

  1. Remplacement des trottoirs rue Jules Chevalier. Choix et conditions du marché.

C’est une bonne et une mauvaise nouvelle pour les habitants de la rue Jules Chevalier. Cette réfection est bien utile et les interminables travaux en cours n’amélioreront certainement pas l’état des trottoirs ! Mais le Collège aurait pu anticiper. Par manque d’anticipation, le calvaire des habitants sera prolongé de quelques mois. Certes, c’est un mal pour un mieux, mais le Collège aurait pu minimiser le mal…

  1. Entretien des avaloirs et grilles des filets d’eau 2017-2018. Choix et conditions du marché.

Un entretien des avaloirs et grilles des filets d’eau est nécessaire pour la sécurité des habitants. Mais pourquoi sous-traiter un travail habituellement pris en charge par les services travaux. Parce que l’hydrocureuse est en panne ? Mais elle l’est depuis plus d’un an !  Pour les services travaux, nous achetons chaque année des véhicules spécialisés , nous venons de voter l’achat d’un camion porte-conteneurs.

Pourquoi n’avoir pas pourvu au remplacement de cette hydrocureuse ? Il y a des priorités qu’Ecolo ne comprend pas .

  1. Site de l’ancien moulin Williame à Lessines. Aménagement d’un café-théâtre et construction d’une salle de concert. Accord de principe sur le dossier d’avant-projet. 

Ecolo soutient ce projet de conservation de notre patrimoine qui crée un lieu de spectacles dans cet ancien moulin superbement situé à deux pas de la Grand-Place, en face de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, au bord de la Dendre.

Mais l’avant-projet qui nous est soumis est beaucoup plus ambitieux que ce qui nous avait été annoncé lors de l’achat du moulin. Il n’est pas seulement question d’une salle de café-théâtre, il est question aussi de créer en plus une nouvelle salle de concert.

Pourquoi pas : le Centre culturel René Magritte est reconnu pour la qualité des artistes qu’il invite. Mais on aurait aimé que, dans le dossier, le centre culturel explique comment il assurera la gestion de ces nouvelles salles. Il y a étonnamment aucune estimation des frais d’exploitation de ces deux salles ! ECOLO demande que cette estimation soit faite.

Certes nous ne sommes qu’au stade de l’avant-projet, mais ECOLO voudrait quand même vous faire part de quelques inquiétudes:

  • Jusqu’à présent, l’administration n’a pas été associée au projet. Or, il est important de l’associer pleinement. Nous sommes partis pour plusieurs années et de nombreux défis seront à relever. Les échevins passent mais le personnel administratif reste 😉
  • Dans la liste des arguments qui motivent la demande de subsides, on a noté la présence de la gare à proximité du projet. Mais on n’a pas noté qu’il n’y avait plus beaucoup de trains pour desservir cette gare. Et certainement pas de trains au moment des spectacles!
  • Vu l’importance du projet, la commune doit passer par un marché européen. Il est écrit noir sur blanc que les candidatures et les offres seront analysées par un « jury défini et pertinent ». Encore heureux! Mais ça ne veut rien dire: qui va définir le jury? Pour ECOLO, le jury doit être composé à l’image du jury qui a analysé les propositions pour remplacer les anciens bâtiments des CUP en face de la gare: des professionnels du secteur sans lien avec le personnel et les politiques lessinois. Ce jury rencontrera les candidats qui viendront lui présenter leur projet. Raison de plus d’avoir un jury au-dessus de tout soupçon…
  • Vu les énormes volumes de ces deux salles, il est impérieux que l’isolation, le chauffage et la ventilation soient particulièrement bien étudiés pour que ce projet ne soit pas un gouffre financier
  • Le projet prévoit la création d’un parking d’une septantaine de places sur la prairie où broutent actuellement des moutons, terrain appartenant aux voies navigables, en zone verte. Ce parking serait accessible par le chemin de halage. Or le chemin de halage ne permet pas le croisement de deux voitures. Si une zone de stationnement est créée à cet endroit, son accès devra être limité aux travailleurs du centre culturel, aux artistes et à leurs équipes. Elle pourrait aussi accueillir un marché de produits du terroir ou d’autres activités accessibles via la mobilité douce (piétons, vélos, chevaux, traineaux selon la saison) . C’est le parking près de la caserne des pompiers qui doit être aménagé. D’ailleurs, cela fait au moins 10 ans que le conseil a voté cet aménagement! Pourquoi n’est-ce pas encore réalisé?
  1. Indemnisation d’une zone de location dans le cadre des travaux relatifs à l’installation d’un collecteur d’évacuation des eaux pluviales rue Remincourt à Deux-Acren.

C’est la huitième fois que nous prolongeons la location de ce terrain pour une raison indépendante de notre volonté. Vous aviez annoncé la dernière fois que cette prolongation ci serait la dernière.

Pouvez-vous confirmer ? C’est un feuilleton qui n’a que trop duré, et qui aura coûté aux Lessinois plus de 18.000 € !

  1. Règlements complémentaires de police sur la circulation routière.

La rue de Grammont relie directement la Grand-Place aux boulevards de contournement.

Il aurait été possible d’assurer un confort de vie aux riverains en augmentant le nombre de places de stationnement tout en assurant une mobilité sécurisée avec un SUL (sens unique limité qui aurait permis aux cyclistes venant des boulevards de rentrer dans la ville).

Mais il aurait fallu y réfléchir au moment où vous avez décidé de faire refaire les trottoirs exactement à l’identique. Du travail qui a coûté très cher pour pas grand chose.

Maintenant, pour augmenter le stationnement de quelques places, vous proposez un système  qui permettra aux voitures de rouler plus vite qu’actuellement. Quel gâchis…

  1. Questions posées par les Conseillers.

Cadastre des sentiers à mettre à  disposition du public et entretien des voiries communales à mobilité douce

A l’occasion de la COP23 de Bonn, en ces temps de transitions écologiques, alors que de plus en plus de gens choisissent de se passer d’une voiture, ne serait-il pas temps que notre ville mette en place un cadastre des sentiers ?

En effet, la petite voirie communale représente un potentiel considérable pour favoriser la mobilité douce, qu’elle soit quotidienne ou de loisir, pour découvrir notre patrimoine, pour favoriser les jonctions avec les différents quartiers de la commune, pour  relier les Ravel et les villages.

Pour que les gens puissent profiter de ces très nombreux chemins  qui quadrillent notre commune, il faut les identifier clairement et les faire connaître. Il est nécessaire pour se faire que la commune possède un cadastre de ce maillage écologique, cadastre qu’elle devrait mettre à la disposition du public sous la forme de panneaux sur les places des villages, sur le site de la commune, sur l’application de l’ADL, etc.

Ce cadastre, en outre, serait un outil intéressant pour permettre -enfin!- la planification régulière de l’entretien de ces chemins plutôt que de les  gérer à la petite semaine comme c’est le cas aujourd’hui. Cela assurerait une meilleure sécurité  des usagers.

Le Collège a-t-il l’intention de créer un tel cadastre ?

Dépôt des sacs poubelles la veille du ramassage

Il est loin le temps où plusieurs générations vivaient sous le même toit. Actuellement, des gens âgés ou malades habitent seuls chez eux et dépendent de personnes qui ne vivent pas avec eux pour faire leurs courses ou sortir leurs poubelles.

Actuellement , les sacs poubelles ne peuvent pas être déposés sur le trottoir avant 20h la veille du jour de collecte.

Or, il n’est souvent pas possible que les aidants (aides-familiales, membres de la famille, amis, infirmiers, voisins,…) viennent après 20h pour mettre le sac-poubelle sur le trottoir.

Pourriez-vous proposer une solution soit spécifique pour ces cas-là soit plus générale en autorisant le dépôt des sacs à partir de 18h si le ramassage se fait tôt le lendemain matin par exemple?